Aujourd'hui,
URGENT
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire

POLITIQUE

Le dialogue entre les syndicats du ministère en charge de l’Economie et le gouvernement est aujourd’hui une réalité. Le dialogue annoncé par le président du Faso lors de son grand oral face à la presse la semaine dernière a débuté ce jeudi 28 juin 2018. Le Premier ministre et les membres du gouvernement ont eu des échanges avec la coordination des syndicats dudit ministère sur leur plateforme. Au menu des échanges, la crise qui secoue le ministère.

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a reçu la coordination des syndicats du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, pour relancer le dialogue pour une sortie de crise. Cette rencontre fait suite à la suspension du mot de grève de la coordination pour répondre à l’appel du président du Faso.

Selon Mathias Kadiogo, porte-parole de la coordination des syndicats, les échanges ont porté sur les fondements de la crise et aussi les solutions de sortie crise envisagées. Sur ce dernier point, à la question de savoir s’il y a eu consensus, le porte-parole de la coordination des syndicats a été on ne peut plus clair: «les discutions se poursuivront dans les jours à venir. Lorsque nous trouverons un terrain d’entente, vous serez informé.» Il dit être rassuré quant à une sortie de crise.

Ce dialogue doit se poursuivre les jours à venir et il portera essentiellement sur leur plateforme qui a été déposée auprès de la présidence du Faso le 14 mars dernier en plus des points supplémentaires qui ont été transmis au chef de l’Etat le 1er juin passé. «Donc, au stade actuel, nous pouvons vous dire que l’entretien s’est bien déroulé et le climat de confiance est en train de s’installer dans la maison» a conclu le porte-parole.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé