Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

Le dialogue entre les syndicats du ministère en charge de l’Economie et le gouvernement est aujourd’hui une réalité. Le dialogue annoncé par le président du Faso lors de son grand oral face à la presse la semaine dernière a débuté ce jeudi 28 juin 2018. Le Premier ministre et les membres du gouvernement ont eu des échanges avec la coordination des syndicats dudit ministère sur leur plateforme. Au menu des échanges, la crise qui secoue le ministère.

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a reçu la coordination des syndicats du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, pour relancer le dialogue pour une sortie de crise. Cette rencontre fait suite à la suspension du mot de grève de la coordination pour répondre à l’appel du président du Faso.

Selon Mathias Kadiogo, porte-parole de la coordination des syndicats, les échanges ont porté sur les fondements de la crise et aussi les solutions de sortie crise envisagées. Sur ce dernier point, à la question de savoir s’il y a eu consensus, le porte-parole de la coordination des syndicats a été on ne peut plus clair: «les discutions se poursuivront dans les jours à venir. Lorsque nous trouverons un terrain d’entente, vous serez informé.» Il dit être rassuré quant à une sortie de crise.

Ce dialogue doit se poursuivre les jours à venir et il portera essentiellement sur leur plateforme qui a été déposée auprès de la présidence du Faso le 14 mars dernier en plus des points supplémentaires qui ont été transmis au chef de l’Etat le 1er juin passé. «Donc, au stade actuel, nous pouvons vous dire que l’entretien s’est bien déroulé et le climat de confiance est en train de s’installer dans la maison» a conclu le porte-parole.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir