Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Le président  par intérim  du Conseil supérieur de la Communication (CSC), Dieudonné Désiré Comboïgo  a rendu une visite de courtoisie au président de la Commission électorale nationale  indépendante(Ceni) Newton Ahmed Barry ce mardi 26 juin 2018. L’audience  entre les deux présidents d’institutions s’inscrit dans le cadre des préparatifs des élections de 2020 et du peaufinage  des « indispensables » collaborations entre les deux structures selon la loi électorale.

Cette  rencontre officielle  est une première pour  Newton Ahmed Barry et Dieudonné Désiré Comboïgo depuis que ce dernier est en responsabilité au niveau du CSC. L’occasion était donnée aux deux responsables de discuter et voir comment affiner les  collaborations par rapport aux élections prévues en 2020.  « Le CSC s’occupe des questions de communication et de régulation de la communication   au moment du processus électoral. Et comme  vous le savez, au niveau de la Ceni,  la communication est un élément essentiel parce qu’il faut permettre au citoyen d’être informé  sur  les enjeux parce qu’un vote c’est d’abord l’information avant la décision. C’est pour cela que les deux institutions collaborent sur cette matière électorale »a affirmé Newton Ahmed Barry.

A la question de savoir quelles  dispositions seront  prises au niveau du  CSC pour accompagner efficacement la Ceni, le président exerçant la plénitude des attributions du président  du CSC a fait comprendre aux journalistes  qu’il est un peu trop tôt pour parler des mesures.  

Cependant, les grands principes  étant  connus, ils se mettront  dans le sillon  de ces principes pour déterminer quelles seront les modalités précises qu’il va falloir mettre en œuvre pour s’adapter au nouveau contexte. 

La question sur le vote des Burkinabè de l’étranger n’est pas restée en marge. Le président de la Ceni a rassuré que le processus est engagé et que ses collaborateurs attendent le vote de la loi électorale, faute de quoi le mécanisme ne peut pas se mettre en œuvre. « Le chef de l’Etat a annoncé cette semaine qu’il allait ré-convoquer  la majorité et l’opposition pour rediscuter sur la loi sur laquelle la Ceni a fait un certain nombre de proposition. Cette loi doit d’abord d’être adoptée en Conseil des ministres avant d’être envoyée à l’Assemblée nationale. Par conséquent, nous sommes en attente de cette loi» a indiqué in fine, le patron des élections du Burkina.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir