Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

POLITIQUE

Le président  par intérim  du Conseil supérieur de la Communication (CSC), Dieudonné Désiré Comboïgo  a rendu une visite de courtoisie au président de la Commission électorale nationale  indépendante(Ceni) Newton Ahmed Barry ce mardi 26 juin 2018. L’audience  entre les deux présidents d’institutions s’inscrit dans le cadre des préparatifs des élections de 2020 et du peaufinage  des « indispensables » collaborations entre les deux structures selon la loi électorale.

Cette  rencontre officielle  est une première pour  Newton Ahmed Barry et Dieudonné Désiré Comboïgo depuis que ce dernier est en responsabilité au niveau du CSC. L’occasion était donnée aux deux responsables de discuter et voir comment affiner les  collaborations par rapport aux élections prévues en 2020.  « Le CSC s’occupe des questions de communication et de régulation de la communication   au moment du processus électoral. Et comme  vous le savez, au niveau de la Ceni,  la communication est un élément essentiel parce qu’il faut permettre au citoyen d’être informé  sur  les enjeux parce qu’un vote c’est d’abord l’information avant la décision. C’est pour cela que les deux institutions collaborent sur cette matière électorale »a affirmé Newton Ahmed Barry.

A la question de savoir quelles  dispositions seront  prises au niveau du  CSC pour accompagner efficacement la Ceni, le président exerçant la plénitude des attributions du président  du CSC a fait comprendre aux journalistes  qu’il est un peu trop tôt pour parler des mesures.  

Cependant, les grands principes  étant  connus, ils se mettront  dans le sillon  de ces principes pour déterminer quelles seront les modalités précises qu’il va falloir mettre en œuvre pour s’adapter au nouveau contexte. 

La question sur le vote des Burkinabè de l’étranger n’est pas restée en marge. Le président de la Ceni a rassuré que le processus est engagé et que ses collaborateurs attendent le vote de la loi électorale, faute de quoi le mécanisme ne peut pas se mettre en œuvre. « Le chef de l’Etat a annoncé cette semaine qu’il allait ré-convoquer  la majorité et l’opposition pour rediscuter sur la loi sur laquelle la Ceni a fait un certain nombre de proposition. Cette loi doit d’abord d’être adoptée en Conseil des ministres avant d’être envoyée à l’Assemblée nationale. Par conséquent, nous sommes en attente de cette loi» a indiqué in fine, le patron des élections du Burkina.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé