Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)
Aéronautique: Airbus annonce la fin de la production de son géant des airs, l'A380
Football: Salitas FC et l'Etoile sportive du Sahel font un nul (0-0) à l'issue de la 2e journée de la Coupe de la Confédération 
Kenya: un léopard noir d'Afrique a été pris en photo, une première depuis un siècle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré va présenter sa déclaration de politique générale le lundi 18 février devant les députés
CAN U20: le Sénégal vainqueur de l'Afrique du sud (1 à 0) jouera la finale contre le Mali qui a éliminé le Nigéria

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré était ce matin l’invité de l’émission «100 minutes pour comprendre» de la radio privée Savane FM durant laquelle, il s’est exprimé en langue nationale mooré, dans le cadre de son bilan à mi- mandat.

L’émission qui a débuté à 8 h s’est déroulée en deux parties de 50 minutes chacune. Dans la première partie, Roch Marc Christian Kaboré a répondu aux questions des journalistes Soumaïla Rabo et Paul Gasbéogo de la Radiodiffusion et Télévision du Burkina (RTB). Dans la seconde, le chef de l’Etat a répondu aux questions des auditeurs de Ouagadougou et de l’intérieur du pays, qui avaient la possibilité d’appeler pendant l’émission.

Dans chacune des parties, l’occasion a été donnée au Président du Faso de répondre à plusieurs préoccupations. Elles concernent les inquiétudes liées à la saison pluvieuse capricieuse, au déficit alimentaire dans 22 provinces, la lutte contre le terrorisme, le Programme d’urgence pour le Sahel, la grogne sociale, le fonds commun, le Plan national de Développement économique et social, la gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans, les délestages, les écoles sous paillotes, l’eau potable, la crise au sein du Conseil supérieur de la magistrature, les lotissements, le dossier des militaires radiés…

A la fin de l’émission, le chef de l’Etat a réagi à la polémique au sujet de l’utilisation du mooré pour s’adresser aux burkinabè. Le Président du Faso a indiqué qu’il n’a jamais considéré que le mooré dépasse les autres langues du Burkina.
C’est la langue nationale qu’il maitrise le mieux, et a tenu à rassurer les burkinabè qu’il ne fait aucune discrimination.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé