Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)

POLITIQUE

Le président du Faso a décidé d’institutionnaliser sous forme de biennale le Forum national des personnes vivant avec un handicap, à l’issue du dialogue direct qu’il a eu avec cette frange de la population burkinabè, estimée à environ un million de personnes, ce jeudi en milieu de matinée. Ce Forum de deux jours avait pour thème : « Autonomisation sociale et économique des personnes : état des lieux et perspectives ». 

A l’issue du discours introductif de la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Madame Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal, les représentants des treize régions ont énuméré leurs préoccupations au Président du Faso. Elles sont relatives à la carte d’invalidité et aux privilèges y afférents, à l’éducation et la formation, à la santé, à l’autonomisation économique, au logement, etc. 

En réponse, le Président Roch Marc Christian Kaboré a souligné avoir écouté avec attention leurs doléances qu’il a qualifiées de « réelles ». C’est pourquoi, s’est-il engagé personnellement, enjoignant par là même occasion le gouvernement à faire prendre d’ici à la fin de l’année 2018, l’ensemble des textes d’application de la loi n° 012- 2010/AN du 1er avril 2010 portant protection et promotion des droits des personnes handicapées. « Il s’agit d’un devoir général de solidarité nationale en direction des personnes handicapées car personne ne doit rester au bord du chemin du développement », a souligné le Président du Faso. 

Sur ses instructions chacun des ministres concernés par les préoccupations a fait le point des actions en cours et celles à venir. Par exemple, en matière de santé, une trentaine de spécialistes sont en formation dans les domaines de la santé, de la kinésithérapie et de l’orthopédie. En matière d’éducation inclusive 119 enseignants ont été formés et affectés dans les structures privées en charge des personnes handicapées, 35 323 élèves sont inscrits au primaire et 5 751 au post-primaire. Au niveau de la jeunesse environ 1500 personnes bénéficieront de formation professionnelle dans les trois années à venir, et des taux préférentiels de 2 à 4% seront accordés aux dossiers ne provenant de personnes handicapées.

Une remise de chèques à des Associations de handicapés, d’un montant total de 18 450 000 FCFA, a clos ce premier échange direct entre le Président du Faso et les personnes vivant avec un handicap. 

Direction de la Communication de la Présidence du Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir