Aujourd'hui,
URGENT
Nigéria: 37 morts dans les attaques de trois villages dans l’État de Sokoto
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans

POLITIQUE

Le président du Faso a décidé d’institutionnaliser sous forme de biennale le Forum national des personnes vivant avec un handicap, à l’issue du dialogue direct qu’il a eu avec cette frange de la population burkinabè, estimée à environ un million de personnes, ce jeudi en milieu de matinée. Ce Forum de deux jours avait pour thème : « Autonomisation sociale et économique des personnes : état des lieux et perspectives ». 

A l’issue du discours introductif de la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Madame Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal, les représentants des treize régions ont énuméré leurs préoccupations au Président du Faso. Elles sont relatives à la carte d’invalidité et aux privilèges y afférents, à l’éducation et la formation, à la santé, à l’autonomisation économique, au logement, etc. 

En réponse, le Président Roch Marc Christian Kaboré a souligné avoir écouté avec attention leurs doléances qu’il a qualifiées de « réelles ». C’est pourquoi, s’est-il engagé personnellement, enjoignant par là même occasion le gouvernement à faire prendre d’ici à la fin de l’année 2018, l’ensemble des textes d’application de la loi n° 012- 2010/AN du 1er avril 2010 portant protection et promotion des droits des personnes handicapées. « Il s’agit d’un devoir général de solidarité nationale en direction des personnes handicapées car personne ne doit rester au bord du chemin du développement », a souligné le Président du Faso. 

Sur ses instructions chacun des ministres concernés par les préoccupations a fait le point des actions en cours et celles à venir. Par exemple, en matière de santé, une trentaine de spécialistes sont en formation dans les domaines de la santé, de la kinésithérapie et de l’orthopédie. En matière d’éducation inclusive 119 enseignants ont été formés et affectés dans les structures privées en charge des personnes handicapées, 35 323 élèves sont inscrits au primaire et 5 751 au post-primaire. Au niveau de la jeunesse environ 1500 personnes bénéficieront de formation professionnelle dans les trois années à venir, et des taux préférentiels de 2 à 4% seront accordés aux dossiers ne provenant de personnes handicapées.

Une remise de chèques à des Associations de handicapés, d’un montant total de 18 450 000 FCFA, a clos ce premier échange direct entre le Président du Faso et les personnes vivant avec un handicap. 

Direction de la Communication de la Présidence du Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé