Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Le million de francs CFA offert à chaque député n’est pas destiné à la fête comme le laissait entendre la rumeur, mais à les appuyer pour rendre compte du travail parlementaire aux populations à la base. C’est le teneur de ce communiqué de l’Assemblée nationale, qui réagit ainsi aux dites rumeurs. 


«Il est dit dans une certaine presse que les députés ont été gratifiés d’un million de FCFA pour la fête. Cela n’est pas exact. De quoi s’agit-il ?
Dans la pratique parlementaire, les députés sont appelés à rendre compte des travaux parlementaires à la fin de chaque session.

Le Budget gestion 2016, titre IV, article 64, paragraphe 649, ligne Subvention aux groupes parlementaires, prévoit un appui aux députés afin de leur permettre d’assurer comme il se doit la redevabilité de l’élu vis-à-vis des populations de sa circonscription. C’est à ce titre que les députés ont reçu un million de FCFA, à la fin de la deuxième session parlementaire, comme inscrit dans le budget 2016 voté par le Conseil national de la Transition (CNT).

Cette ligne budgétaire, la septième législature l’a héritée de toutes les législatures. Elle prévoit un appui aux députés pour rendre compte du travail parlementaire aux populations à la base. L’Assemblée nationale n’a fait qu’appliquer la loi de finances, gestion 2016.»

La Direction générale des médias
de l’Assemblée nationale

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir