Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

POLITIQUE

Le conseil de discipline des magistrats fait le point, dans le communiqué qui suit, des sanctions prises contre des membres du corps de la justice lors des quatre sessions tenues au cours de l’année 2018.

«Le Conseil de discipline des magistrats a l’honneur d’informer l’opinion publique nationale, internationale et le peuple burkinabè au nom duquel la justice est rendue en général, les acteurs du monde judiciaire en particulier qu’il a tenu quatre sessions au cours de l’année 2018 successivement du 19 au 24 février, du 26 au 31 mars, du 14 au 19 mai 2018, poursuivie le 21 mai et du 4 au 9 juin 2018.

Examinant les dossiers inscrits à son ordre du jour, le Conseil de discipline a, à l’issue de l’ensemble de ses délibérations, pris les décisions suivantes:

-le renvoi du dossier d’un (01) magistrat pour renseignements complémentaires

-la mise hors de cause de quinze (15) magistrats pour absence de faute disciplinaire ;

-le blâme contre deux (02) magistrats;

-l’abaissement d’un échelon contre cinq (05) magistrats;

-l’abaissement de deux (2) échelons contre deux (02) magistrats;

-la rétrogradation d’un grade contre trois (03) magistrats;

-la rétrogradation de deux grades contre trois (03) magistrats;

-la mise à la retraite d’office contre deux (02) magistrats;

-la révocation contre un (01) magistrat.»

Fait à Ouagadougou, le 9 juin 2018
P/Le Conseil de discipline
BARRY Abdoulaye

Officier de l’Ordre national


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir