Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin

POLITIQUE

La Commission européenne et le gouvernement du Burkina ont signé le 5 juin 2018, la nouvelle convention de financement d'appui budgétaire de 50 millions d'euros pour la mise en œuvre du «Programme d'urgence pour le sahel» dans le Nord du Burkina.


Le Commissaire européen pour la coopération internationale et le développement, Neven Mimica, et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Burkina, Alpha Barry, en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré,  ont signé une convention de financement de 50 millions d'euros (environ 32,8 milliards FCFA) pour soutenir la sécurité et le développement dans le Nord du Burkina.

«Notre nouvel Appui Budgétaire au Programme d'urgence pour le sahel du Burkina est un exemple de notre coopération visant à tisser un lien toujours plus étroit entre sécurité et développement. Notre soutien contribuera à renforcer la présence de l'Etat et améliorer l'accès aux services sociaux de base pour la population vivant dans la zone vulnérable du Nord du pays. Cette aide confirme aussi l'engagement de l'UE dans toute la région du Sahel», a déclaré le Commissaire Mimica.

Cette action, financée dans le cadre du Fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique, sera mise en œuvre principalement à travers un appui budgétaire (32,1 milliards FCFA) pour des contributions directes au budget de l'Etat 2018 et 2019. Au travers des indicateurs de performance retenus, il accompagnera plus spécifiquement les efforts du gouvernement en matière de renforcement du maillage territorial des forces de sécurité, l'amélioration de l'accès à l'eau grâce à de nouveau forage et des adduction d'eau potable simplifiées, ainsi que le renforcement de l'offre de soins par la construction de Centres de santé et promotion sociale, l'acquisition d'ambulances et la disponibilité de médicaments.

L'action prévoit également un appui complémentaire (950 000 Euro) en appui à la maitrise d'ouvrage déléguée pour renforcer les capacités des structures déconcentrées de l'Etat dans la région du sahel. Il s'agira également de développer un mécanisme de monitoring et de communication adapté pour faire connaitre les activités mise en œuvre dans le cadre du PUS.
Le projet vise ainsi à accroître la capacité financière du gouvernement pour maintenir la paix, la stabilité et la sécurité, tel que défini dans les objectifs du PNDES et du PUS. Il est complémentaire des autres projets de l'Union européenne au Burkina Faso financés par le Fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique (173,225 millions Euros, soit environ 113,6 milliards FCFA) et par le Fond européen de développement (623 millions d'euros dans le Programme indicatif national du 11ème FED).

Délégation de l'Union européenne au Burkina Faso


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir