Aujourd'hui,
URGENT
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)

POLITIQUE

Selon cette dépêche de l'Agence d'information du Burkina (AIB), la coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE), a reçu ce mercredi 30 mai 2018 des mains du ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation(MENA) Stanislas Ouaro, le document technique devant servir à la rédaction d’un statut valorisant pour le personnel de l’éducation.

«Il s’agit d’une séance de remise d’un document technique devant servir à la rédaction d’un statut valorisant  pour le personnel de l’éducation. Cette remise dudit document à la coordination traduit la ferme volonté du gouvernement,  de respecter les engagements,  pris dans le cadre du protocole d’accord,  signé en fin janvier 2018», a indiqué le premier responsable du MENA, Stanislas Ouaro.

Le 27 janvier 2018, le gouvernent et la coordination nationale des syndicats de l’éducation, ont signé un protocole d’accord, après plusieurs mois de revendications qui ont failli mettre en péril l’année scolaire au Burkina Faso.

«23 points d’accords ont été matérialisés parmi lesquels figure celui relatif à la finalisation et à l’adoption diligente des travaux d’un comité technique sur le statut valorisant», a indiqué  le ministre Stanislas Ouaro.

Selon lui, le MENA  et la CNSE  avaient convenu que le gouvernement mette en place,  «un comité d’expert qui va mener une réflexion approfondie afin de proposer un document technique sur ledit statut au plus tard le 31 mai 2018», afin de servir de base d’échanges entre le gouvernement et la coordination dans le cadre  du statut général de la fonction publique d’Etat.

Ainsi, le gouvernement a mis en place le 26 avril 2018, un comité d’expert de 15 membres, présidé par le Directeur général de la fonction publique.

 «Les experts avaient pour objectifs de faire une analyse des missions et défis actuels du MENA, de dresser la liste exhaustive des emplois qui portent actuellement les missions dévolues au ministère, en ressortant les forces et les faiblesses du dispositif des emplois , de relever et analyser les difficultés  actuelles imputables aux ressources humaines , de proposer des pistes de solutions en matière de réorganisation du service public enseignement… », a expliqué, Stanislas Ouaro.

Le document technique devant servir de base  aux réflexions sur le statut des personnels de l’éducation a été élaboré, lors d’un atelier à Koudougou du 16 au 26 mai 2018. «C’est le premier point de notre plateforme qui est le statut valorisant. Aujourd’hui nous remercions le gouvernement qui a bien voulu nous disponibiliser le document en ce jour avant le délai imparti», a déclaré le président de la CNSE, Wendyam Zongo. «Nous attendons de voir le contenu pour  mieux apprécier parce que une chose est de respecter le timing, mais est-ce que le contenu est conforme aux aspirations des personnels de l’éducation ? », s’est-il interrogé.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir