Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: le célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango (86 ans) s’est éteint mardi, de suite de Coronavirus.
Coronavirus: le Niger a enregistré jeudi 19 mars 2020 son premier cas d'infection (ministère de la Santé du Niger). 
Coronavirus: le parlement burkinabè suspend les plénières à l'hémicycle jusqu'au 1er avril 2020.         
Covid-19: une quinzaine de députés français sont contaminés à ce stade. Ce chiffres est peut-être sous-estimé. 
Coronavirus: le Bénin enregistre son premier cas: un Burkinabè arrivé au Bénin le 12 mars 2020.
Covid-19: les syndicats suspendent la marche meeting du 17 mars, mais maintiennent la grève générale du 16 au 20 mars. 
Coronavirus: 15 cas avérés détectés au Burkina Faso à la date du 15 mars 2020 (ministère de la Santé). 
Covid-19: le gouvernement ferme les écoles du Burkina du 16 au 31 mars 2019. 
Mali: la Canadienne Edith Blais et l’Italien Luca Tacchetto enlevés au Burkina Faso en 2018 retrouvés vivants près de Kidal (Minusma). 
Coronavirus: un troisième cas avéré au Burkina Faso, 7 prélèvements en attente de résultats (ministre de la Santé)

POLITIQUE

Plus de 40% de la consommation électrique burkinabè provient de la Côte d’Ivoire, c’est ce qu’a affirmé le ministre en charge de l’Energie,   Bachir Ismaël Ouédraogo le 25 mai dernier sur sa page Facebook.

Pour le responsable du département de l’Energie, le problème électrique dont fait face  actuellement le Burkina Faso relève de sa dépendance de l’énergie venant de la Côte d’Ivoire. Ce pays fournit au Burkina 40 à 45 % de sa consommation en énergie.

« Aujourd’hui, nous sommes pratiquement à 300 MW et 120 MW viennent de la Côte d’Ivoire. Nous avons donc 40 à 45% de notre consommation qui vient de la Côte d’Ivoire. Quand un problème survient en Côte d’Ivoire, nous perdons 40 à 45% de notre production. Ce n’est pas soutenable. Il faut pouvoir diversifier». 

Selon le ministre  Bachir Ismaël Ouédraogo, l’Etat burkinabè ne peut pas à lui seul résoudre tous les problèmes.  Pour sortir de cette impasse, il estime que la solution idoine est la libéralisation du secteur, ce qui permettra à des producteurs indépendants de produire et de revendre leur énergie à la Sonabel.  Pour lui, cela est faisable d’autant plus que « la loi portant libéralisation du secteur de l’énergie au Burkina Faso, a déjà été votée à l’Assemblée nationale». 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Lors d'un échange direct avec les femmes venues des 13 régions du Burkina le 8 mars 2020 à Ouagadougou, Roch Marc Christian Kaboré a annoncé que le prochain gouvernement sera composé de 30% de femmes. Selon vous, c'est une décision:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé