Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

POLITIQUE

Le point focal de la République de Chine populaire, Karim Demé, a immédiatement, après la déclaration du ministre Alpha Barry annonçant le «divorce» officiel entre le Burkina Faso et la Chine Taiwan, organisé la montée des couleurs de la « grande Chine »

Cette montée de couleur vient marquer le «mariage» entre le Burkina Faso et la république de Chine populaire qui avait rompu ses relations diplomatiques depuis 1994.

Selon le point focal, Karim Demé, il y a beaucoup de défis à relever au niveau du Burkina Faso. «Aujourd’hui le Burkina Faso a besoin de partenaires sérieux, stratégiques, de partenaires de renommée mondiale comme la république de Chine populaire» dit-il. Il estime que c’est une bonne initiative à l’instar de tous les pays qui ont eu le courage et la vision de rétablir leurs relations avec la Chine populaire. «Aujourd’hui, le Burkina Faso a fait le grand choix pour l’avenir et pour rétablir l’équilibre géopolitique dans le monde» se réjouit M. Demé.

Pour le point focal, le Burkina Faso a besoin de se développer. «D’abord, nous avons besoin d’avoir des routes, nous souffrons des délestages, de manque d’eau, de manque d’hôpitaux. La Chine a les moyens et l’ambition d’aider le Burkina dans ce sens dans un partenariat gagnant-gagnant et de développer l’économie du Burkina» a relevé M. Demé tout en martelant que, «aujourd’hui, le Burkina a fait un bon choix et la Chine, à coup sûr, s’engagera à aider le Burkina dans son développement».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires  

#6 harry 05-06-2018 22:35
Faire confiance a une dictature sanguinsire, elle est là la naiveté! merci pour la censure, il faut commencer a prendre des habitudes...
Citer
#5 harry 05-06-2018 00:03
Mauvaise décision, le pc chinois ne sait qu exploiter les ressources des autres pays!
Citer
#4 sami 04-06-2018 10:09
Il faut beaucoup de courage moral pour faire face aux tactiques d’intimidation de la Chine
Citer
#3 harry 03-06-2018 02:47
Le burkina s est fait avoir, comme d autres! mais certains ont reçu de l argent....
Citer
#2 harry 02-06-2018 23:54
Regardez moi ces gens qui agitent fièrement le drapeau de la dictature communiste chinoise, comment peut on estre aussi naïf??? Les taiwanais ont fait un super boulot et ils partagent les memes valeurs que nous!
Citer
#1 harry 02-06-2018 23:51
Je suis triste pour Taiwan, Not in my name!
Comment peut on faire confiance a un regime qui maltraite son propre peuple???? (libertes, politique, greffes forcées de prisonniers, pas de web libre...) certains se sont fait berner, voici ce que je pense et je ne suis pas le seul!
Citer

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé