Aujourd'hui,
URGENT
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)

POLITIQUE

Le point focal de la République de Chine populaire, Karim Demé, a immédiatement, après la déclaration du ministre Alpha Barry annonçant le «divorce» officiel entre le Burkina Faso et la Chine Taiwan, organisé la montée des couleurs de la « grande Chine »

Cette montée de couleur vient marquer le «mariage» entre le Burkina Faso et la république de Chine populaire qui avait rompu ses relations diplomatiques depuis 1994.

Selon le point focal, Karim Demé, il y a beaucoup de défis à relever au niveau du Burkina Faso. «Aujourd’hui le Burkina Faso a besoin de partenaires sérieux, stratégiques, de partenaires de renommée mondiale comme la république de Chine populaire» dit-il. Il estime que c’est une bonne initiative à l’instar de tous les pays qui ont eu le courage et la vision de rétablir leurs relations avec la Chine populaire. «Aujourd’hui, le Burkina Faso a fait le grand choix pour l’avenir et pour rétablir l’équilibre géopolitique dans le monde» se réjouit M. Demé.

Pour le point focal, le Burkina Faso a besoin de se développer. «D’abord, nous avons besoin d’avoir des routes, nous souffrons des délestages, de manque d’eau, de manque d’hôpitaux. La Chine a les moyens et l’ambition d’aider le Burkina dans ce sens dans un partenariat gagnant-gagnant et de développer l’économie du Burkina» a relevé M. Demé tout en martelant que, «aujourd’hui, le Burkina a fait un bon choix et la Chine, à coup sûr, s’engagera à aider le Burkina dans son développement».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires  

#6 harry 05-06-2018 22:35
Faire confiance a une dictature sanguinsire, elle est là la naiveté! merci pour la censure, il faut commencer a prendre des habitudes...
Citer
#5 harry 05-06-2018 00:03
Mauvaise décision, le pc chinois ne sait qu exploiter les ressources des autres pays!
Citer
#4 sami 04-06-2018 10:09
Il faut beaucoup de courage moral pour faire face aux tactiques d’intimidation de la Chine
Citer
#3 harry 03-06-2018 02:47
Le burkina s est fait avoir, comme d autres! mais certains ont reçu de l argent....
Citer
#2 harry 02-06-2018 23:54
Regardez moi ces gens qui agitent fièrement le drapeau de la dictature communiste chinoise, comment peut on estre aussi naïf??? Les taiwanais ont fait un super boulot et ils partagent les memes valeurs que nous!
Citer
#1 harry 02-06-2018 23:51
Je suis triste pour Taiwan, Not in my name!
Comment peut on faire confiance a un regime qui maltraite son propre peuple???? (libertes, politique, greffes forcées de prisonniers, pas de web libre...) certains se sont fait berner, voici ce que je pense et je ne suis pas le seul!
Citer

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé