Aujourd'hui,
URGENT
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)
Etats-Unis: au moins douze morts dans une fusillade en Californie
Musique: le Rwandais Buravan, est le lauréat du Prix Découvertes RFI 2018
Burkina: augmentation de 75 FCFA du prix du carburant à partir du vendredi 9 novembre 2018 (conseil des ministres).
Pakistan: la chrétienne Asia Bibi poursuivie pour blasphème et acquittée il y a une semaine a été libérée (Officiel)
Ouagadougou:  l'échangeur du nord ouvert à la circulation le 15 novembre 2018
Burkina: près 700 000 femmes ont bénéficié de la gratuité de l’accouchement (président du Faso)
Cameroun:  Paul Biya  a prêté serment pour son 7e mandat

POLITIQUE

A l’orée de son 2ème congrès ordinaire prévu pour se tenir les 20, 21 et 22 juillet prochain à Ouagadougou,  l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a procédé ce mercredi 9 mai 2018 à l’installation des  membres du comité national d’organisation du congrès 2018.


Adama Sosso, président du comité national d’organisation du congrès 2018, est celui qui a la lourde tâche de faire de ce deuxième congrès ordinaire une réussite. Composé de 52 membres et de 21 commissions, ce comité à le devoir de travailler à ce que la participation des membres et militants depuis l’intérieur du pays puisse être effective.

Pour le président du comité d’organisation, ce congrès sera un moment d’introspective, de réflexion pour l’avenir; ce qui nécessite la participation des uns et des autres.  «Notre soucis majeur est de faire en sorte que tout le monde puisse participer, que les débats soient les plus larges possibles et qu’on puisse véritablement sortir avec des résultats très probants» a dit Adama Sosso.

Il a en outre indiqué qu’au cours du congrès, les textes fondamentaux seront revisités et certaines lacunes seront corrigées. Par ailleurs, selon le président du comité d’organisation, pour ceux qui ont posé des actes indélicats, il est du ressort du congrès de proposer des sanctions nécessaires. «Tous les sujets liés aux questions disciplinaires seront abordés. Notamment la question des 13 députés frondeurs et la crise au niveau de la mairie de l’arrondissement 3» a précisé M. Sosso 

Aux membres du comité d’organisation, le président du parti du lion, Zéphirin Diabré leur a prodigué des conseils et les a encouragés. Il a ensuite sollicité le comité à s’approprier le congrès afin que, mentionne t-il, «non seulement ce soit un succès éclatant mais surtout, avec l’ensemble de la direction du parti, tracer les voies pour le chemin de l’avenir».

A noter que le 1er congrès de l’UPC avait eu lieu en 2014 à Ouagadougou.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir