Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

POLITIQUE

C’est avec une profonde amertume que l’Opposition politique burkinabè a suivi les événements qui ont eu lieu à Nassoumbou le 16 décembre 2016, au cours desquels  douze de nos valeureux soldats ont été tués et quatre autres blessés, et des locaux et du matériel ont été incendiés.


L’Opposition politique condamne avec fermeté cet acte ignoble perpétré par des terroristes dont la violence aveugle est la seule religion. Elle s’associe  à la douleur des familles endeuillées, leur présente ses  condoléances les plus attristées, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés ! Pour l’Opposition, cette attaque de plus est une attaque de trop, qui pose malheureusement  en des termes crus,  le problème de la réactivité de nos forces de défense et sécurité.

Face au grave péril auquel  la nation fait ainsi face, l’Opposition politique appelle les Burkinabè au rassemblement et à l’unité. C’est le lieu pour elle de déplorer  les polémiques inutiles et les tentatives de stigmatisation de telle ou telle frange de notre société qui transparaissent  dans les déclarations de certains responsables politiques.

Elle rappelle au gouvernement et l’ensemble des forces politiques qui le soutiennent, qu’il est de leur responsabilité, en tant que titulaires du pouvoir d’Etat, de travailler à garantir la sécurité pleine et entière des Burkinabè. 

L’Opposition exhorte par ailleurs le Gouvernement à diligenter des missions auprès des populations des zones attaquées, pour les rassurer du soutien de l’Etat et de la Nation. Elle interpelle également le Chef de l’Etat, Ministre de la défense, sur l’urgence de remonter le moral des troupes en leur donnant un total soutien et  les moyens adéquats de combat.

Ouagadougou, le 21 décembre 2016
Le Chef de file de l’Opposition politique

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir