Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: un journaliste d’investigation assassiné à Accra
Burkina: le Canadien Kurk Woodman, enlevé dans la nuit du 15 au 16 janvier à Tiabangou (Région du Sahel) a été retrouvé mort
Justice: la CPI rejette la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et autorise leur libération immédiate
Burkina: un citoyen canadien a été enlevé sur un site d’exploration minière situé dans la pronvince du Yagha (Région du Sahel)
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération
Mali: le Comité International de la Croix-Rouge dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire
Criminalité faunique: deux présumés trafiquants burkinabè interpellés avec des peaux de cinq félins par le ministère de l'environnement

POLITIQUE

Le ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille à travers la direction régionale du Centre a animé une conférence de presse le 19 avril 2018 pour situer l'opinion au sujet des vivres qui ont fait l'objet de malentendu entre le conseil municipal et le ministère.

Avant d'annoncer aux hommes et femmes et médias que les vivres ont été restitués ce jour - même (pour que les services compétents procèdent à la distribution aux personnes vulnérables de l'arrondissement), le directeur régional a livré les faits tels qu'ils se sont présentés, en ces termes:

"Dans le cadre du soutien alimentaire aux personnes vulnérables, la Direction Régionale de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille (DRFSNF) du Centre a formulé à l’attention de Madame la Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille une requête de vivres (cf. Lettre N° 2017-713/MFSNF/RCEN/DRFSNF-CEN du 14/11/2017).

Cette requête a reçu une suite favorable et le Ministère a mis à la disposition de ses services déconcentrés du Centre, cinq cent (500) tonnes (cf. bon d’enlèvement du 05 mars 2018) de denrées alimentaires pour treize mille huit cent quatre-vingt-huit (13 888) personnes préalablement ciblées par nos services.

Sur la base de ces quantités de vivres et du nombre de bénéficiaires prévu, une clé de répartition a été élaborée par la Direction Régionale de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille du Centre (cf. état de répartition).

Les vivres ont été prévus pour être déposés dans les services déconcentrés du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille à savoir les Services d’Arrondissements de la femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille qui sont au nombre de cinq (05) :

• le Service d’Arrondissement de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille de Baskuy qui comprend les arrondissements 1 et 2 ;

• le Service d’Arrondissement de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille de Bogodogo qui comprend les arrondissements 5, 11 et 12 ;

• Le Service d’Arrondissement de la femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille de Boulmiougou qui comprend les arrondissements 6, 7 et 8 ;

• Le Service d’Arrondissement de la femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille de Nongr-Massom qui comprend les arrondissements 4 et 10 ;

• Le Service d’Arrondissement de la femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille de Sigh-Nonghin qui comprend les arrondissements 3 et 9.

Cependant lors du dépôt des vivres par le Secrétariat Permanent du Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (SP/CONASUR), une partie (28,65 tonnes) a été déposée par erreur du conducteur à la Mairie de l’arrondissement 11. "

Il a rappelé que ces vivres sont destinés à 199 ménages de l’arrondissement 11, préalablement recensés par les services compétents.

Source: - DCPM/Ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé