Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique

POLITIQUE

Le ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille à travers la direction régionale du Centre a animé une conférence de presse le 19 avril 2018 pour situer l'opinion au sujet des vivres qui ont fait l'objet de malentendu entre le conseil municipal et le ministère.

Avant d'annoncer aux hommes et femmes et médias que les vivres ont été restitués ce jour - même (pour que les services compétents procèdent à la distribution aux personnes vulnérables de l'arrondissement), le directeur régional a livré les faits tels qu'ils se sont présentés, en ces termes:

"Dans le cadre du soutien alimentaire aux personnes vulnérables, la Direction Régionale de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille (DRFSNF) du Centre a formulé à l’attention de Madame la Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille une requête de vivres (cf. Lettre N° 2017-713/MFSNF/RCEN/DRFSNF-CEN du 14/11/2017).

Cette requête a reçu une suite favorable et le Ministère a mis à la disposition de ses services déconcentrés du Centre, cinq cent (500) tonnes (cf. bon d’enlèvement du 05 mars 2018) de denrées alimentaires pour treize mille huit cent quatre-vingt-huit (13 888) personnes préalablement ciblées par nos services.

Sur la base de ces quantités de vivres et du nombre de bénéficiaires prévu, une clé de répartition a été élaborée par la Direction Régionale de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille du Centre (cf. état de répartition).

Les vivres ont été prévus pour être déposés dans les services déconcentrés du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille à savoir les Services d’Arrondissements de la femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille qui sont au nombre de cinq (05) :

• le Service d’Arrondissement de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille de Baskuy qui comprend les arrondissements 1 et 2 ;

• le Service d’Arrondissement de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille de Bogodogo qui comprend les arrondissements 5, 11 et 12 ;

• Le Service d’Arrondissement de la femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille de Boulmiougou qui comprend les arrondissements 6, 7 et 8 ;

• Le Service d’Arrondissement de la femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille de Nongr-Massom qui comprend les arrondissements 4 et 10 ;

• Le Service d’Arrondissement de la femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille de Sigh-Nonghin qui comprend les arrondissements 3 et 9.

Cependant lors du dépôt des vivres par le Secrétariat Permanent du Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (SP/CONASUR), une partie (28,65 tonnes) a été déposée par erreur du conducteur à la Mairie de l’arrondissement 11. "

Il a rappelé que ces vivres sont destinés à 199 ménages de l’arrondissement 11, préalablement recensés par les services compétents.

Source: - DCPM/Ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé