Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique

POLITIQUE

A l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi 18 avril 2018, la ministre en charge de l’Economie et des Finances, Rosine Sory/Coulibaly a indiqué que sur demande de la Sofitex, le gouvernement injectera plus de 14 milliards de F CFA pour sauver la filière cotonnière surtout que la production de la campagne 2017-2018 n’a pas été bonne. Nous vous proposons le compte rendu sommaire fait par la direction de la communication du ministère en charge de la communication.

« Le conseil des ministres du jour s’est tenu sous la présidence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et a examiné trois dossiers de fonds.

-Au titre du ministère de la sécurité, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou a affirmé qu’il y a eu le bilan des concours de police de la session 2017 et la programmation des concours pour 2018. Pour cette année, en terme de concours directe, il y aura le recrutement de 800 assistants de police et en terme de concours professionnels, 30 élèves commissaires et 100 élèves policiers. Pourquoi une telle réduction ? « La situation, au niveau des cadres de formation et la qualité de formation, nécessite qu’il y ait un regard plus approfondi sur le nombre de ceux qui sont formés », a indiqué le ministre en charge de la communication.

-Au titre du ministère de l’Administration territoriale, le conseil a choisi le thème du 11 décembre 2018 qui est intitulé : « Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère ».

-Au titre du ministère en charge de la fonction publique, le conseil selon Rémis Dandjinou, a donné l’autorisation pour le recrutement des concours professionnels et des concours directs au titre de la session 2018.

Communication orale :

Au titre des communications orales, la ministre de l’économie et des finances, Rosine Sory Coulibaly, est intervenu pour s’exprimer sur la filière coton. Selon elle, la campagne 2017-2018 n’a pas été bonne au Burkina Faso surtout dans la zone Sofitex et la production attendue serait de 611 000 tonnes cette année. 

« Il y a donc une baisse de rendement et compte-tenu de la situation, la Sofitex a fait le point du manque à gagner et des difficultés que rencontre la filière. Elle a sollicité des appuis au gouvernement pour pouvoir sauver la filière » a-t-elle ajouté. Ces appuis se situent à deux niveaux :

-Soutien au prix de cession des intrants;

-Apurement des impayés internes des producteurs de la zone Sofitex.

Pour la ministre de l’économie et des finances, Rosine Sory Coulibaly, le total de ce qui est demandé à l’Etat comme accompagnement s’élève 14,614 milliards FCFA et compte-tenu du fait que le coton est un secteur très important, le gouvernement a décidé de faire un effort, malgré un contexte difficile pour accompagner les producteurs de coton.

DCPM/ Ministère de la communication et des relations avec le Parlement

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé