Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: un journaliste d’investigation assassiné à Accra
Burkina: le Canadien Kurk Woodman, enlevé dans la nuit du 15 au 16 janvier à Tiabangou (Région du Sahel) a été retrouvé mort
Justice: la CPI rejette la demande de maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé et autorise leur libération immédiate
Burkina: un citoyen canadien a été enlevé sur un site d’exploration minière situé dans la pronvince du Yagha (Région du Sahel)
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération
Mali: le Comité International de la Croix-Rouge dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire
Criminalité faunique: deux présumés trafiquants burkinabè interpellés avec des peaux de cinq félins par le ministère de l'environnement

POLITIQUE

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé a rendu une visite de courtoisie au Chef de file de l’opposition au Burkina (CFOP), Zéphirin Diabré ce mardi 17 avril 2018. Au menu des échanges, la situation politique nationale et bien d’autres.

Cette visite se veut très amicale selon le président Sakandé de qui les journalistes voulaient obtenir quelques mots sur les échanges entre lui et son ancien professeur. «Le Chef de file de l’opposition avait souhaité me féliciter après mon élection à la présidence de l’AN. J’avais refusé parce que c’est mon ainé et mon ancien professeur. Il a insisté en tant que républicain et je me devais de lui rendre l’ascenseur. C’est donc une visite de courtoisie et lui demander conseils et bénédictions parce qu’au-delà de nos divergences politiques, nous sommes des humains et j’ai beaucoup à apprendre de lui», a témoigné le PAN. Pour Alassane Sakandé, il n’y a pas de coup fourré à entrevoir dans cette visite : «Nous avons abordé les sujets sur l’actualité nationale sans aller en profondeur.»

Sur les sujets liés à l’actualité nationale, Zéphirin Diabré a renvoyé les journalistes au jeudi prochain après sa rencontre avec le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Par rapport à la crise dans l’arrondissement 3 de Ouagadougou, le président de  l’Union pour le progrès et le changement (UPC) estime que c’est une fronde de quelques conseillers qui ont choisi la traîtrise. «Ils pensaient qu’ils pouvaient vendre leur mandat pour avoir d’autres avantages qu’ils n’ont pas eu en notre sein mais c’est aussi le lot de la politique et plusieurs partis politiques ont subi cela», fait remarquer M. Diabré. Au sujet de sa plainte contre l’ancien ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, Zéphirin Diabré a foi qu’il y aura une avancée notable car selon lui, le dossier suit son cours.

Toutefois, le CFOP apprécie à sa juste valeur cette visite du PAN qui pour lui, est une marque de considération et de courtoisie. «Au-delà d’échanger avec le PAN sur les sujets liés à la vie de la nation, le principal c’est le travail que fait l’Assemblée nationale sous sa haute direction et que j’apprécie fortement et la manière dont l’opposition va continuer de jouer sa participation», a laissé entendre Zéphirin Diabré.     

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

L’instauration de l’état d’urgence dans certaines régions du Burkina contribuera-t-elle a résoudre la question du terrorisme?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé