Aujourd'hui,
URGENT
Ghana: le gouvernement décrète une semaine de deuil national après le décès de Kofi Annan
ONU: l'ancien secrétaire général, Kofi Annan est décédé à l'âge de 80 ans
Soum: un militaire perd la vie dans une opération de déminage (Burkina 24)
Inde: le bilan des inondations s’élève actuellement à plus de 324 morts et des centaines de milliers de déplacés
Tuy: deux civils tués dans une embuscade, 5 blessés dont un policier
Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
Football: le Burkina Faso maintient son rang de 8e africain et se classe 52e au niveau mondial selon la Fifa
Musique: la « reine de la soul », Aretha Franklin s'est éteinte ce 16 août à l'âge de 76 ans
Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan

POLITIQUE

La cérémonie de clôture de la conférence extraordinaire de la CEDEAO sur la situation en Guinée-Bissau est intervenue ce samedi 14 avril dans la soirée. Les chefs d’Etat et de gouvernement ont tracé les sillons pour le retour de la paix et de la stabilité politique dans ce pays. 

Pour baliser leurs décisions, les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO ont pris connaissance du point global de la situation politique de la Guinée-Bissau fait par le Président de la commission et par le chef de la diplomatie togolaise. 

Ils ont ainsi été informés des consultations en cours entre les protagonistes de la crise, notamment le Parti africain pour l’Indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC) et le Parti du Renouveau social (PRS). La conférence des chefs d’Etat les a encouragés à poursuivre le dialogue pour la stabilité du pays. 

La conférence des chefs d’Etat et de gouvernement a aussi pris connaissance des démarches entreprises par le président José Mario Vaz, président de la République de Guinée-Bissau pour un retour de la stabilité dans son pays. Ce dernier a fait part de sa décision de nommer comme Premier Ministre de consensus, Monsieur Aristides Gomes. Cette décision sera entérinée par décret présidentiel le 17 avril prochain. Le Président Mario VAZ a également informé ses pairs de la programmation des élections législatives pour le 18 novembre prochain. 

Pour s’assurer de la mise en œuvre effective de ces mesures la conférence des chefs d’Etat a mis en place un comité de suivi, composé du Président Alpha CONDE, du Président Faure GNASSINGBE et du Président de la commission de la CEDEAO.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir