Aujourd'hui,
URGENT
Football: Salitas FC logé dans le groupe B de la Coupe de Confédération avec Etoile du sahel, CS Sfaxien et Enugu Rangers   
Burkina: Christophe Joseph Marie Dabiré nommé Premier ministre en remplacement de Paul Kaba Thiéba
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»

POLITIQUE

Le cyber activiste Naïm Touré aurait été convoqué par les gendarmes dans l’après-midi du lundi 12 décembre 2016, «pour affaire le concernant». A la brigade de gendarmerie de Bendogo, à Ouagadougou, où il s’est rendu, il a été placé en garde à vue pour divulgation de secret militaire. Selon le tribunal militaire, il a été remis en liberté ce mardi.

 

 

 

On lui reprocherait d’avoir donné l’information selon laquelle le sergent-chef Moussa Nébié dit Rambo, soldat de l’ex Régiment de la sécurité présidentielle récemment extradé par la Côte d’Ivoire, a brièvement été hospitalisé à la suite d’un malaise.

 

Interrogé ce mardi par Wat FM, son avocat, Me Prospère Farama a expliqué : «Le MBDHP (Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples, Ndlr) m’a saisi et hier soir je suis allé rencontrer M. Naïm à la brigade où il était détenu pour m’assurer qu’il était bien traité et signifier à la gendarmerie que j’avais été désigné pour l’assister donc pour toute audition, j’ai prié d’en être informé. Mais il avait déjà été auditionné et entendu par le commandant de brigade. Ce matin j’entends y repasser et nous verrons la suite qu’ils donneront à ce dossier. S’il doit aller en justice, nous irons, et nous verrons quelle est l’infraction qui lui est reprochée. Pour moi, je le dis, c’est du n’importe quoi.»

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé