Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

POLITIQUE

Le Burkina Faso a commémoré le 56è anniversaire de son accession à la souveraineté nationale ce dimanche 11 décembre 2016 à Kaya, chef-lieu de la région du Centre-Nord. Après le défilé civil, militaire et paramilitaire, des personnalités donnent ici leur appréciation.

 

Roch Marc Kaboré, président du Faso

« C’est la première année du renouveau démocratique dans notre pays et nous devons être fiers d’avoir procédé à cette commémoration. Je suis le deuxième chef de l’Etat civil et élu du Burkina Faso. C’est donc avec une grande fierté que je participe à cette fête en tant que président du Faso. Je souhaite une bonne fête à tous les Burkinabè et à tous ceux qui vivent au Burkina Faso et que Dieu nous permette de vivre une nouvelle commémoration avec cette même ferveur ».

Pasteur Moïse Napon, président du Conseil économique et social

« Je salue la grandeur d’esprit des dirigeants de ce pays et qui continuent de le construire et de lui apporter quelque chose de nouveau qui va étonner ceux qui ont pronostiqué le chaos. Nous avons vu passer devant nous ce matin l’espoir de notre pays ».

Général Salif Traoré, ministre malien de la Sécurité et de la Protection sociale

« Nous avons assisté à une belle fête et cela ne peut que nous réjouir et nous conforter dans l’estime que nous avons pour ce peuple et ses dirigeants ».

Simon Compaoré, ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure

« La mobilisation était au rendez-vous, il y avait la couleur, nous avons exceptionnellement mis une fierté en habillant la plupart des défilants en Faso Danfani. C’est aussi une nouveauté et nous en sommes fiers. C’est le premier 11 décembre après le remous sociopolitiques et cela veut dire que le peuple s’est organisé, a mené une bataille et est en train de s’organiser maintenant pour relever le défi du développement économique et social. Des défis que l’année 2017 va nous donner l’occasion de relever avec nos pays amis et nos partenaires ».

Larlé Naaba Tigré

« Je suis très fier d’avoir participé à cette célébration qui est aussi celle de mes 56 ans de vie. Le Burkina Faso est un pays majeur aujourd’hui, un exemple de démocratie à travers le monde. L’adhésion de soutien au PNDES montre combien les institutions internationales ont confiance à notre pays. La démocratie, cette confiance ajoutées au courage, au travail, à la dignité légendaire des Burkinabè et la grâce de Dieu, le Burkina a de beaux jours devant lui, sous l’œil éclairé du chef de l’Etat et son gouvernement ».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé