Aujourd'hui,
URGENT
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire

POLITIQUE

Après les attaques terroristes dont a été victime le Burkina Faso le 2 mars dernier, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) se dit solidaire du Burkina Faso. Le président de la Commission de l’organisation ouest africaine, Monsieur Jean-Claude Brou, l’a annoncé au Président Roch Marc Christian Kabore au cours d’une audience dans l’après-midi de ce 6 mars 2018

Monsieur Jean-Claude Brou a expliqué à la presse à l’issue de l’audience, qu’en qualité de président de la Commission d’une organisation d’intégration régionale qui œuvre pour le rapprochement des peuples, il était tout à fait normal qu’il vienne « apporter toute sa solidarité au peuple et au gouvernement burkinabè consécutivement aux attaques terroristes dont le pays a été l’objet ». C’est un acte odieux et nous le « condamnons avec la plus grande fermeté et nous condamnons tout acte de violence et d’extrémisme », a-t-il précisé.

Monsieur BROU a indiqué avoir saisi l’occasion pour évoquer avec le chef de l’Etat, les actions qui sont menées au niveau de la Commission de la CEDEAO pour gérer le fléau du terrorisme qui affecte tous les pays de l’organisation. Nous avons bien entendu « marqué notre soutien aux activités du G5 Sahel qui devraient contribuer à améliorer la situation sur cette question », a déclaré le président de la Commission de la CEDEAO.

Il a affirmé avoir également évoqué avec le Président du Faso, le mécanisme d’alerte précoce de la CEDEAO. Un mécanisme d’alerte dont la cellule nationale a été installée il y a quelques semaines à Ouagadougou. Monsieur BROU s’est engagé à la rendre opérationnelle afin qu’elle puisse jouer son rôle dans l’architecture de gestion de la sécurité dans l’espace CEDEAO. Le partage d’informations entre les différents pays membres de la CEDEAO a aussi fait l’objet d’échanges entre les deux personnalités en vue de son amélioration. 

« Mais plus important pour nous, a dit Monsieur Jean-Claude BROU, c’était d’apporter notre message de condoléances aux familles qui ont perdu un être cher et un message de soutien aux blessés ». 

Tout en faisant remarquer que « une vie humaine ne se remplace pas », Monsieur Jean-Claude BROU a annoncé « un soutien financier symbolique de la CEDEAO » de 250 000 dollars aux victimes et au ministère de la défense qui a été très affecté par ces attaques.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé