Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la CS-MEF reconduit son mot d’ordre de grève du 25 au 29 juin 2018
Indonésie: le prédicateur extrémiste Aman Abdurrahman condamné à mort (RFI)
RDC: les Etats-Unis annoncent des sanctions contre des officiels congolais
Ouagadougou: plus de 200 blogueurs et web-activistes venus d’une quarantaine de pays sont actuellement en sommet du 22 au 23 juin
Burkina: le président du Faso a décidé d'institutionnaliser le Forum national des personnes vivant avec un handicap
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti

POLITIQUE

Ceci est une déclaration de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) sur la double attaque du 2 mars à Ouagadougou

«Au nom de Dieu, le Clément et le Miséricordieux

Le vendredi 02 mars 2018, le Burkina Faso a encore été victime d’une double attaque armée à l’Etat-major général des armées et à l’Ambassade de France au Burkina Faso.

Encore une fois, ces odieuses attaques ont causé la mort de plusieurs personnes, fait des blessés et d’énormes dégâts de biens publics et privés.

La Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), condamne fermement et ne cessera jamais de le faire, cette barbarie injustifiable.

La FAIB, présente ses condoléances aux familles des personnes décédées et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Notre faitière félicite les forces de défense et de sécurité pour la promptitude et l’efficacité de leur réaction.

Elle en appelle à l’union sacrée de tous les filles et fils du Burkina contre l’ennemi commun qui sème la désolation au Pays des hommes intègres et dans la sous-région. Les Burkinabè que nous sommes, ne désespérerons jamais du soutien de Dieu.

La Fédération implore Allah Le Tout Puissant pour la protection de notre chère patrie, lance un appel à la prière et à la lecture du Saint Coran sur toute l’étendue du territoire national pour la paix et la sécurité du Burkina Faso.

Puisse Allah le Tout Puissant bénir et protéger le Burkina Faso.»

Le Président du Présidium de la FAIB
Cheick Aboubacar Maïga II
Commandeur de l’Ordre national

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir