Aujourd'hui,
URGENT
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018
Ouagadougou: une formation tactique entraînera «des explosions bruyantes» le jeudi 15 novembre (ministère de la sécurité)
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a visité les différentes infrastructures réalisées dans le cadre de la célébration de la fête de l’indépendance ce samedi 10 décembre 2016 à Kaya. A l’issue de la visite, le chef de l’Etat a assuré que la délégation de Boulsa, ville de la région qui envisageait de boycotter le 11 décembre parce qu’elle s’estime délaissée, «sera belle et bien de la fête».



 La ville de Kaya qui abrite la célébration de la fête nationale 2016 a bénéficié de nombreuses infrastructures, tout comme les capitales régionales qui ont accueilli les précédentes commémorations. Ces réalisations s’inscrivent dans la volonté du gouvernement de «doter les villes moyennes d’infrastructures modernes socio-économiques, d’accueil, de sport et de loisir». Au total, ce sont plus de 23 milliards de FCFA qui ont été investis par le gouvernement et ses démembrements dans de nouvelles infrastructures dans la région du Centre-Nord.

Tour à tour, le chef de l’Etat a visité la Maison de la femme où sont logés les journalistes, la Maison de l’appelé, la Place de la Nation, le Village artisanal, la citée des forces-vives, le stade régional et l’université catholique de Kaya. Entre autres conseils de Roch Kaboré aux populations de la région, c’est de gérer correctement l’ensemble de ces infrastructures. En ce qui concerne les travaux complémentaires à faire, le président du Faso a rassuré que « le gouvernement prendra les dispositions pour qu’il y ait des infrastructures définitives et propres».

Sur le boycott de la fête par les ressortissants de Boulsa (ville située à 85 km de Kaya) pour n’avoir pas été associés aux préparatifs, Roch Marc Christian Kaboré répond: « Ce sont des problèmes locaux. Je recevrai la délégation de Boulsa cet après-midi et nous allons lever ces questions-là parce que c’est plus une question d’incompréhension».

Abel Azonhandé à Kaya

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir