Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a visité les différentes infrastructures réalisées dans le cadre de la célébration de la fête de l’indépendance ce samedi 10 décembre 2016 à Kaya. A l’issue de la visite, le chef de l’Etat a assuré que la délégation de Boulsa, ville de la région qui envisageait de boycotter le 11 décembre parce qu’elle s’estime délaissée, «sera belle et bien de la fête».



 La ville de Kaya qui abrite la célébration de la fête nationale 2016 a bénéficié de nombreuses infrastructures, tout comme les capitales régionales qui ont accueilli les précédentes commémorations. Ces réalisations s’inscrivent dans la volonté du gouvernement de «doter les villes moyennes d’infrastructures modernes socio-économiques, d’accueil, de sport et de loisir». Au total, ce sont plus de 23 milliards de FCFA qui ont été investis par le gouvernement et ses démembrements dans de nouvelles infrastructures dans la région du Centre-Nord.

Tour à tour, le chef de l’Etat a visité la Maison de la femme où sont logés les journalistes, la Maison de l’appelé, la Place de la Nation, le Village artisanal, la citée des forces-vives, le stade régional et l’université catholique de Kaya. Entre autres conseils de Roch Kaboré aux populations de la région, c’est de gérer correctement l’ensemble de ces infrastructures. En ce qui concerne les travaux complémentaires à faire, le président du Faso a rassuré que « le gouvernement prendra les dispositions pour qu’il y ait des infrastructures définitives et propres».

Sur le boycott de la fête par les ressortissants de Boulsa (ville située à 85 km de Kaya) pour n’avoir pas été associés aux préparatifs, Roch Marc Christian Kaboré répond: « Ce sont des problèmes locaux. Je recevrai la délégation de Boulsa cet après-midi et nous allons lever ces questions-là parce que c’est plus une question d’incompréhension».

Abel Azonhandé à Kaya

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir