Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir), met quatre de ses militants à la porte à la suite du saccage mardi de biens appartenant à des opposants dans l’arrondissement 8 de la capitale du Burkina Faso, selon ce communiqué parvenu à Fasozine.

 

«Dans la matinée et l’après-midi du mardi 06 décembre 2016, des manifestations d’une extrême violence ont été perpétrées dans l’arrondissement n°8 de la commune de Ouagadougou à la suite d’un vote de défiance à l’encontre du maire dudit arrondissement.

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès condamne avec énergie cette dérive barbare antidémocratique qui est aux antipodes des valeurs républicaines prônées et défendues par le Parti.Il exprime à toutes les personnes victimes de cette barbarie inqualifiable  sa sympathie et ses vœux de prompt rétablissement aux blessés

Il invite par conséquent les autorités compétentes à rechercher, poursuivre et sanctionner selon la rigueur de la loi tous les auteurs et complices de ces actes ignobles.

Pour sa part, le Mouvement du Peuple pour le Progrès prendra toutes les mesures nécessaires afin que tout militant dont la responsabilité est avérée dans la commission de cette barbarie soit sanctionné conformément aux textes fondateurs du Parti.

Au demeurant, et à titre conservatoire, les personnes dont les noms suivent sont exclues du Parti.

Ce sont :

-          OUEDRAOGO Moussa, Secrétaire Général de la sous-section de l’Arrondissement n°8 ;

-          ZONGO Mahamadi, Responsable au Contrôle et à la médiation de la sous-section ;

-          ZONGO T. Omar, délégué du secteur n°36 ;

-          OUEDRAOGO Sada, Responsable des Anciens du secteur n°35.

 La direction nationale du Parti tient à rassurer les militants de sa fermeté sur le respect des valeurs de la démocratie, de la justice, des principes organisationnels et de la discipline.

Elle les invite par conséquent à la sérénité et la consolidation de l’esprit militant, afin de conforter le Mouvement du Peuple pour le Progrès dans la mise en œuvre des engagements pour lesquels le peuple lui a placé sa confiance. »

 

Démocratie – Egalité – Progrès

Ouagadougou, le 07/12/2016

Dr Salifou DIALLO

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir