Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

POLITIQUE

 

Le processus de désignation du nouveau président de la Commission de l’Union africaine (UA) connaitra son épilogue lors du prochain sommet des chefs d’Etats et de gouvernement en fin janvier 2017 à Addis-Abeba en Ethiopie. En prélude à cette rencontre, les Etats membres de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont convenu d’investir le professeur Abdoulaye Bathily comme leur candidat pour briguer la présidence de la Commission de l’UA.

 

En vue de permettre à l’opinion nationale et internationale de mieux connaitre le candidat ainsi que son programme d’actions une fois à la tête de l’institution, la Fédération panafricaine des associations et clubs de l’UA (Fepac/UA) a au cours d’une conférence de presse ce 2 décembre 2016 à Ouagadougou, annoncé son soutien au Pr. Bathily et susciter par la même occasion la candidature de Minata Samaté pour la présidence du département des affaires politiques de l’UA.

Pour Fulgence Kaboré, principal animateur de cette conférence de presse, contrairement aux autres candidats, « le Pr Bathily a un programme alléchant qui intègre les préoccupations socio-économiques réelles des Etats africains ». En effet, de son par son slogan « Notre continent, ma plateforme », M. Bathily entend donner « donner un nouveau souffle au panafricanisme et à la renaissance africaine ». En outre, le Pr. Bathily entend faire de la lutte contre le terrorisme, son cheval de bataille.

Par la même occasion, la coalition marque son soutien à Minata Samaté pour la présidence du département des affaires politiques de l’UA. Une fois élue à ce poste, Mme Samaté entend « contribuer à la défense des intérêts non seulement de la sous-région Ouest-africaine mais également du Burkina Faso ». Par ce soutien, la Fepac/UA espère des deux candidats, qu’une fois aux affaires, ceux-ci impliquent réellement la société civile africaine et de la diaspora dans la conception et la mise en œuvre des stratégies de développement du continent.

La coalition attend donc que ses candidats traduisent dans les faits, son concept de l’UA des peuples et fassent des associations et clubs nationaux de l’UA, les bras ouvriers de l’UA. Fulgence Kaboré et ses camarades invitent par ailleurs les chefs d’Etats et de gouvernements des Etats membres de la Cedeao et de l’UA à porter leur soutien multiforme et surtout leur suffrage au Pr. Bathily et à Minata Samaté.

Abel Azonhandé

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé