Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la CS-MEF reconduit son mot d’ordre de grève du 25 au 29 juin 2018
Indonésie: le prédicateur extrémiste Aman Abdurrahman condamné à mort (RFI)
RDC: les Etats-Unis annoncent des sanctions contre des officiels congolais
Ouagadougou: plus de 200 blogueurs et web-activistes venus d’une quarantaine de pays sont actuellement en sommet du 22 au 23 juin
Burkina: le président du Faso a décidé d'institutionnaliser le Forum national des personnes vivant avec un handicap
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti

POLITIQUE

 

Le processus de désignation du nouveau président de la Commission de l’Union africaine (UA) connaitra son épilogue lors du prochain sommet des chefs d’Etats et de gouvernement en fin janvier 2017 à Addis-Abeba en Ethiopie. En prélude à cette rencontre, les Etats membres de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont convenu d’investir le professeur Abdoulaye Bathily comme leur candidat pour briguer la présidence de la Commission de l’UA.

 

En vue de permettre à l’opinion nationale et internationale de mieux connaitre le candidat ainsi que son programme d’actions une fois à la tête de l’institution, la Fédération panafricaine des associations et clubs de l’UA (Fepac/UA) a au cours d’une conférence de presse ce 2 décembre 2016 à Ouagadougou, annoncé son soutien au Pr. Bathily et susciter par la même occasion la candidature de Minata Samaté pour la présidence du département des affaires politiques de l’UA.

Pour Fulgence Kaboré, principal animateur de cette conférence de presse, contrairement aux autres candidats, « le Pr Bathily a un programme alléchant qui intègre les préoccupations socio-économiques réelles des Etats africains ». En effet, de son par son slogan « Notre continent, ma plateforme », M. Bathily entend donner « donner un nouveau souffle au panafricanisme et à la renaissance africaine ». En outre, le Pr. Bathily entend faire de la lutte contre le terrorisme, son cheval de bataille.

Par la même occasion, la coalition marque son soutien à Minata Samaté pour la présidence du département des affaires politiques de l’UA. Une fois élue à ce poste, Mme Samaté entend « contribuer à la défense des intérêts non seulement de la sous-région Ouest-africaine mais également du Burkina Faso ». Par ce soutien, la Fepac/UA espère des deux candidats, qu’une fois aux affaires, ceux-ci impliquent réellement la société civile africaine et de la diaspora dans la conception et la mise en œuvre des stratégies de développement du continent.

La coalition attend donc que ses candidats traduisent dans les faits, son concept de l’UA des peuples et fassent des associations et clubs nationaux de l’UA, les bras ouvriers de l’UA. Fulgence Kaboré et ses camarades invitent par ailleurs les chefs d’Etats et de gouvernements des Etats membres de la Cedeao et de l’UA à porter leur soutien multiforme et surtout leur suffrage au Pr. Bathily et à Minata Samaté.

Abel Azonhandé

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir