Aujourd'hui,
URGENT
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)
Burkina: trois assaillants abattus à Foutouri dans l'Est du pays suite à une «vigoureuse riposte» des soldats (Armée)
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération
Burkina: les trois opérateurs mobiles (ONATEL, ORANGE et TELECEL) comptent 19 millions d’abonnés, soit un taux de pénétration de 96%
Burkina: Macky Sall exprime sa solidarité au peuple burkinabè après l'attaque du convoi de la mine de Semafo à Boungou
Mali: le chef djihadiste Amadou Koufa placé sur la liste terroriste américaine
Côte d'Ivoire: Charles Blé Goudé sera jugé par le tribunal criminel à Abidjan
Burkina: les syndicats de la santé suspendent leur mouvement d'humeur engagé depuis plus de 6 mois suite à la reprise des négociations

POLITIQUE

 

Le processus de désignation du nouveau président de la Commission de l’Union africaine (UA) connaitra son épilogue lors du prochain sommet des chefs d’Etats et de gouvernement en fin janvier 2017 à Addis-Abeba en Ethiopie. En prélude à cette rencontre, les Etats membres de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont convenu d’investir le professeur Abdoulaye Bathily comme leur candidat pour briguer la présidence de la Commission de l’UA.

 

En vue de permettre à l’opinion nationale et internationale de mieux connaitre le candidat ainsi que son programme d’actions une fois à la tête de l’institution, la Fédération panafricaine des associations et clubs de l’UA (Fepac/UA) a au cours d’une conférence de presse ce 2 décembre 2016 à Ouagadougou, annoncé son soutien au Pr. Bathily et susciter par la même occasion la candidature de Minata Samaté pour la présidence du département des affaires politiques de l’UA.

Pour Fulgence Kaboré, principal animateur de cette conférence de presse, contrairement aux autres candidats, « le Pr Bathily a un programme alléchant qui intègre les préoccupations socio-économiques réelles des Etats africains ». En effet, de son par son slogan « Notre continent, ma plateforme », M. Bathily entend donner « donner un nouveau souffle au panafricanisme et à la renaissance africaine ». En outre, le Pr. Bathily entend faire de la lutte contre le terrorisme, son cheval de bataille.

Par la même occasion, la coalition marque son soutien à Minata Samaté pour la présidence du département des affaires politiques de l’UA. Une fois élue à ce poste, Mme Samaté entend « contribuer à la défense des intérêts non seulement de la sous-région Ouest-africaine mais également du Burkina Faso ». Par ce soutien, la Fepac/UA espère des deux candidats, qu’une fois aux affaires, ceux-ci impliquent réellement la société civile africaine et de la diaspora dans la conception et la mise en œuvre des stratégies de développement du continent.

La coalition attend donc que ses candidats traduisent dans les faits, son concept de l’UA des peuples et fassent des associations et clubs nationaux de l’UA, les bras ouvriers de l’UA. Fulgence Kaboré et ses camarades invitent par ailleurs les chefs d’Etats et de gouvernements des Etats membres de la Cedeao et de l’UA à porter leur soutien multiforme et surtout leur suffrage au Pr. Bathily et à Minata Samaté.

Abel Azonhandé

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé