Aujourd'hui,
URGENT
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)

POLITIQUE

Le colonel Auguste Denise Barry, ministre en charge de la Sécurité de Blaise Compaoré et de la Transition, est inculpé pour complot, incitation à la commission d'acte contraire à la discipline et au devoir, selon ce communiqué du Parquet militaire.

«Le Procureur militaire informe l'opinion nationale et internationale que suite à une dénonciation de personnes avec lesquelles le Colonel Barry Auguste Denise Bernard Marie Hamidou a interagi, ce dernier a été interpellé le vendredi 29 décembre 2017 par la Compagnie de Gendarmerie de Ouagadougou, pour des faits de présomption d'atteinte à la sureté de l'Etat.

Il a été déféré au Parquet Militaire le mercredi 03 janvier 2018 à 12 heures. L’ouverture d’une information judiciaire a été requise contre lui et tous autres des chefs de complot et d’incitation à la Commission d’acte contraire à la discipline et au devoir sur le fondement des articles 109 du code pénal et 207 du code de Justice Militaire le même jour auprès d’un juge d’instruction militaire. Une importante somme d’argent a été saisie et mise sous-main de justice.

Entendu le 04 janvier 2018 en première comparution, il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt.

Par ailleurs les investigations suivent leur cours. Le Parquet Militaire tient à rassurer les populations et les invite à vaquer paisiblement à leurs occupations tout en collaborant avec les enquêteurs.»

Ouagadougou, le 5 janvier 2018
Le Parquet Militaire

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé