Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

POLITIQUE

Le colonel Auguste Denise Barry a été déposé le 3 janvier 2018 à la Maison d'arrêt et de correction des armées (Maca) pour son implication présumée dans un complot visant à renverser le pouvoir en place. Le colonel Barry, ancien ministre de la Sécurité, rejoint ainsi le général Gilbert Diendéré qui avait été incarcéré à la Maca sous la Transition.

Depuis l'interpellation du colonel Auguste Barry le vendredi 29 décembre dernier, rien ne filtre véritablement au niveau de l'enquête sur cette affaire de «tentative de déstabilisation» du pays. Plusieurs personnes ont été entendues par la gendarmerie.

Le colonel Serge Alain Ouedraogo, ex-chef d'état-major adjoint de la gendarmerie a été auditionné et est rentré chez lui après son audition. Le Centre d'études stratégiques en défense et sécurité du colonel Barry a été perquisitionné.

Auguste Denise Barry rejoint ainsi le général Gilbert Diendéré, arrêté puis incarcéré à la Maca depuis le 1er octobre 2015 pour son implication présumé dans le putsch manqué de septembre 2015.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé