Aujourd'hui,
URGENT
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)

POLITIQUE

Le dossier du putsch connait un nouvel épilogue. En effet, ce vendredi 29 décembre 2017, des décisions ont été prises par la Chambre de contrôle du tribunal militaire de Ouagadougou. Si le Général Gilbert Diendéré est maintenu en détention, il en est tout autre chose pour Eddie Komboigo, Léonce Koné et la journaliste Caroline Yoda. Ces derniers cités bénéficient d’un non-lieu.

Selon l’avocat du président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), son client a été «totalement blanchi». A en croire Me Issouf Kabré, tout laisse à croire qu’«on a essayé par tous les moyens de le mettre dans cette affaire de putsch.».

Eddie Komboigo bénéficiait d’une liberté provisoire, après avoir séjourné  à la Maison d’arrêt et de correction des armées (Maca).

Dans une ordonnance du 24 juillet dernier, le juge d'instruction en charge du dossier du coup d'Etat avorté de 2015 préconisait le «non-lieu» pour Eddie Komboigo.

Mais le président de l’ex part au pouvoir devait encore attendre de voir si le procureur militaire n’allait pas contester cette décision du juge d'instruction et si l'ordonnance du juge allait être validée par la chambre de contrôle.

Mais avec cette décision de la juridiction militaire, l’homme d’affaires, qui était poursuivi pour attentat à la sûreté de l'Etat, complicité d'assassinats, complicité de coups et blessures volontaires, est lavé de tout soupçon.

D’autres personnes poursuivies, comme la journaliste Caroline Yoda, ont aussi été blanchies.

Par ailleurs,  le tribunal militaire a décidé du maintien en détention du général Gilbert Diendéré, incarcéré depuis deux ans pour son implication présumée dans le coup d’Etat de septembre 2015.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir