Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique

POLITIQUE

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré a présidé dans la matinée du jeudi 28 décembre 2017, la cérémonie de prestation de serment de trois nouveaux membres du Conseil constitutionnel. Messieurs Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara sont les nouveaux juges constitutionnels qui ont été installés dans leur fonction au cours de cette audience solennelle.

«Je jure, de bien et fidèlement remplir mes fonctions, de les exercer en toute impartialité dans le respect de la Constitution, de garder les secrets des délibérations et des votes, de ne prendre aucune position publique et de ne donner aucune consultation sur des questions relevant des compétences du Conseil ».

C’est en ces termes que les trois nouveaux juges constitutionnels ont prêté serment, la main droite levée, face au chef de l’Etat et au président de l’Assemblée nationale, en présence du Premier ministre, Monsieur Paul Kaba Thiéba, des membres du gouvernement, des autres membres du Conseil constitutionnel, des parents et amis.

A l’issue de leur installation, le président du Conseil constitutionnel, Monsieur Kassoum Kambou, après avoir félicité les nouveaux membres de cette prestigieuse institution, leur a expliqué le sens du serment qu’ils ont prêté: «chaque fois que vous devez décider de la solution à donner à une saisine, que vous vous posiez la question suivante : le droit doit-il être au service du citoyen ou c’est le citoyen qui doit être au service du droit ? C’est dire qu’au-delà de faire respecter notre loi fondamentale, nous avons aussi et surtout le devoir de faire évoluer le droit pour une société juste et équitable au profit de notre peuple.»

La prestation de serment des nouveaux membres du Conseil constitutionnel est instituée par la Constitution qui impose un renouvellement partiel des membres du Conseil constitutionnel au tiers. Cette loi stipule que « les membres du Conseil constitutionnel sont nommés pour un mandat unique de neuf ans », sauf pour le président de cette institution.

Nommés le 30 novembre 2017, les trois nouveaux membres du Conseil constitutionnel sont tous des juristes. Messieurs Idrissa KERE et Balamine OUATTARA sont des magistrats de Grade exceptionnel. Quant à Monsieur Larba YARGA, ancien ministre et plusieurs fois député, il est enseignant de Droit public à la retraite.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé