Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la CS-MEF reconduit son mot d’ordre de grève du 25 au 29 juin 2018
Indonésie: le prédicateur extrémiste Aman Abdurrahman condamné à mort (RFI)
RDC: les Etats-Unis annoncent des sanctions contre des officiels congolais
Ouagadougou: plus de 200 blogueurs et web-activistes venus d’une quarantaine de pays sont actuellement en sommet du 22 au 23 juin
Burkina: le président du Faso a décidé d'institutionnaliser le Forum national des personnes vivant avec un handicap
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti

POLITIQUE

L’Emir du Qatar, le Cheikh Tamin Ben Hamad Al Thani a effectué ce jeudi 21 décembre 2017, une visite d’amitié et de travail au Burkina Faso. Il a été reçu cet après midi à l’aéroport international de Ouagadougou par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. De l’aéroport, les deux dirigeants ont eu un tête-à-tête au palais présidentiel de Kosyam à l’issu duquel est intervenue la signature d’un accord de don. 

D’une valeur de 14 millions de dollars soit plus de 7,5 milliards de F CFA, ce don est destiné à la construction à Ouagadougou, d’un centre de radiothérapie du Cancer. Il sera logé au sein de l’hôpital du district de Bogodogo. L’acte de ce don a été matérialisé par les deux ministres en charge de l’Economie et des Finances.

Pour le ministre burkinabè de la santé, Nicolas Médah, la construction de ce centre va véritablement soulager les patients burkinabè atteints du cancer qui n’avaient pas ce type de centre au Burkina Faso.

« Tout le monde est conscient de la montée en puissance du cancer dans la sous région. Il y a un mois, les ministres de la santé de l’espace Uemoa s’étaient réunis pour mettre en évidence la gravité de la situation et réclamer tous l’augmentation des moyens de prise en charge et surtout la mutualisation des moyens existants. Le Burkina Faso vient ce soir d’être gratifié de l’amitié du Qatar pour la réalisation d’une infrastructure très attendue par les malades du cancer qui avant, devaient aller dans d’autres pays avec les coûts exorbitants que nous connaissons » a-t-il indiqué.

Après la signature de l'accord de don

Outre la signature de ce accord de don, le ministre en charge des Affaires étrangères a laissé entendre que l’Emir du Qatar et le président du Faso, au cours des discussions, ont abordé les relations économiques entre les deux pays, la coopération entre les deux chambres de commerce des deux Etats et surtout du terrorisme et des défis sécuritaires auxquels fait face le Burkina.

« Le Qatar s’est montré disposé à aider le Burkina Faso à relever ces défis en l’appuyant dans sa lutte contre les narcotrafiquants et les terroristes à travers le Sahel et dans la partie burkinabè. Et puis, une mission burkinabè devrait se rendre bientôt à Doha pour faire une évaluation des investissements qui sont possibles entre nous et négocier les différents accords qui pourraient être signés entre les deux Etats » a fait savoir le chef de la diplomatie burkinabè.

Après le palais présidentiel de Kosyam, l’Emir du Qatar s’est aussitôt rendu à l’aéroport où il a pris son vol pour la Guinée Conakry.

En rappel, l’Emir du Qatar a entamé depuis hier mercredi une tournée dans 6 pays de l’Afrique de l’ouest. Après le Sénégal et le Mali, le Burkina Faso était la troisième étape de sa tournée. Après le Burkina, il se rendra en Guinée, en Côte d’Ivoire et au Ghana.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir