Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique

POLITIQUE

Le gouvernement a pris la décision de dissoudre le conseil municipal de Saponé - située à une trentaine de kilomètres de Ouagadougou- ce jeudi 14 décembre 2017, a annoncé le ministre en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo, à l’issue du conseil des ministres.

Siméon Sawadogo -dont les propos sont relayés par la direction de la communisation du ministère en charge de la Communication- a déclaré que le conseil des ministres a adopté un projet de décret qui dissout le conseil municipal de Saponé.

Le ministre explique ensuite que, compte tenu des difficultés de fonctionnement dudit conseil, il devenait impératif de le dissoudre. «Nous avons tenté d’inciter le dialogue et des échanges avec les protagonistes mais nous n’avons pas réussi. Voilà pourquoi, conformément donc à l’article 251 et au titre 152 du code général des collectivités territoriales qui stipule qu’en cas de dysfonctionnement grave pouvant porter à l’intégrité et à la cohésion sociale, un conseil municipal peut être dissout, celui de Saponé a été dissous», a précisé Siméon Sawadogo.

Le gouvernement compte nommer un délégué spécial jusqu’à la fin du mandat du conseil municipal. «Le gouvernement invite les protagonistes et l’ensemble de la population au calme et à la responsabilité car nous avons encore le temps d’échanger et de trouver des formules pour le développement de la commune de Saponé», a souligné Siméon Sawadogo.

A cause d’un conflit né de l’installation du conseil municipal, la commune de Saponé connaît des difficultés de fonctionnement.

Au petit matin du 8 décembre 2017, la mairie cette commune rurale a été ravagée par un incendie qui a consumé du matériel de bureau et des documents.

C’est la deuxième dissolution du conseil municipal de cette commune: il avait été dissous par le conseil des ministres du 1er mars 2017 en raison de tensions entre conseillers de l’opposition et du parti au pouvoir. Les élections avaient été reprises le 28 mai courant.

Cette fois, le gouvernement semble vouloir siffler la fin de la récréation…

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé