Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

POLITIQUE

Gaoua la cité du Bafuji, a eu sa fête du 11 décembre. Ce lundi 11 décembre 2017. Au total, 5.200 défilants ont paradé devant le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, les membres du gouvernement, les corps constitués et les populations de la région du Sud-Ouest à l’occasion de la fête nationale de l’Indépendance du Burkina.


Cette célébration du 57e anniversaire de l’Indépendance du Burkina, illustre à souhait la transformation de la ville des Milles collines et le nouveau visage que celle-ci offre. Plusieurs infrastructures socioéconomiques ont été réalisées à l’occasion pour permettre à la ville que dirige le maire Fiacre Kambou, d’avoir un nouveau visage. Notamment les cités de Tonkar et de Gaoua Paris, le stade régional, la place de la Nation, le nouveau marché, la gare routière et la maison de l’Appelé. Ce sont au total plus de 27 milliards de francs CFA qui ont été investies dans les infrastructures. On note 52 kilomètres de bitume avec de nouveaux feux tricolores dans la ville.

Pour le chef de l’Etat, c’est une réussite grâce à la mobilisation des populations du Sud-Ouest. «Je félicite tous ceux qui ont participé à la réussite de cette fête et particulièrement les populations de la région. Parce que cette population est mobilisée depuis quelques mois afin que cette fête réussisse», a indiqué Roch Kaboré.



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé