Aujourd'hui,
URGENT
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)
Etats-Unis: au moins douze morts dans une fusillade en Californie
Musique: le Rwandais Buravan, est le lauréat du Prix Découvertes RFI 2018
Burkina: augmentation de 75 FCFA du prix du carburant à partir du vendredi 9 novembre 2018 (conseil des ministres).
Pakistan: la chrétienne Asia Bibi poursuivie pour blasphème et acquittée il y a une semaine a été libérée (Officiel)
Ouagadougou:  l'échangeur du nord ouvert à la circulation le 15 novembre 2018
Burkina: près 700 000 femmes ont bénéficié de la gratuité de l’accouchement (président du Faso)
Cameroun:  Paul Biya  a prêté serment pour son 7e mandat

POLITIQUE

Le ministre burkinabè en charge des Affaires étrangères, Alpha Barry a annoncé ce lundi 20 novembre 2017 dans la soirée, la décision du gouvernement burkinabè de rappeler son ambassadeur en poste en Libye pour consultation. Cette décision fait suite aux traitements esclavagistes que subissent des migrants africains dont des Burkinabè en Libye.

Un peu plus tôt M. Barry a avait rencontré le chargé d’affaire de l’ambassade libyenne au Burkina. L’objet a-t-il dit était de lui manifester l’indignation du Burkina face à ces pratiques inhumaines.

«Nous lui avons signifié que le gouvernement burkinabè n’est pas content de ce qui se passe en Libye vis-à-vis des populations et des migrants africains. Le président du Faso a également décidé du rappel de notre ambassadeur à Tripoli pour consultation. Il s’agit du général Abraham Traoré » a indiqué le chef de la diplomatie burkinabè à la presse.

Alpha Barry a également indiqué que le Burkina s’apprêtait à organiser des rapatriements volontaires de ces ressortissants: «à ce jour, on compte une trentaine de Burkinabè qui sont dans les camps en attente de rapatriement. On n’a pas le chiffre exact des Burkinabè qui sont en Libye mais on est toujours informés de ceux qui veulent revenir volontairement au pays ».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir