Aujourd'hui,
URGENT
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)

POLITIQUE

L’ancien diplomate Léandre Bassolé a été élu ce jeudi 9 novembre 2017, président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN). il remplace Benoît Kambou qui a démissionné de l’institution à cause de graves tensions.

Léandre Bassolé a été désigné par le chef de l'Etat comme commissaire au HCRUN le 27  septembre, après la démission de Benoît Kambou. Il a prêté serment le vendredi 3 novembre dernier à Ouagadougou, devant les personnalités d’institutions et des autorités politiques.

Ce 9 novembre, il a été élu à l'unanimité Président du Haut conseil pour la réconciliation et l'unité nationale, en moins de cinq minutes devant un jury ad hoc composé de Lebda Naaba Baongho et Laurent Monné, respectivement doyen et benjamin des conseillers.

Le nouveau président Léandre Bassolé a félicité et remercié le président par intérim Younoussa Sanfo qui, depuis deux mois, conduit le navire de la structure de réconciliation. Il a par ailleurs invité les conseillers à travailler main dans la main dans le but d'assurer leur noble et exaltante mission de réconciliation, qui tout de même reste exigeante et ardue.

Diplomate de carrière, Léandre Bassolé a un riche parcours derrière lui. Il a notamment été le représentant spécial du Secrétaire général de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) au Burundi de 1994 à 1996, dans le cadre de la Mission internationale d'observation au Burundi (MIOB).

Il a aussi occupé les fonctions de représentant permanent du Burkina Faso au Nations Unies (1983-1986); Chef du département politique de la Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (Minuee); et, plus récemment, Directeur du Bureau du Représentant spécial des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (Onuwa).

Installés le 22 mars 2016, les membres du HCRUN ont cinq ans pour rechercher et situer les responsabilités sur les crimes et toute autre violation grave de droits humains à caractère politique.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé