Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

POLITIQUE

Les populations de la commune rurale de Mossodougou, 40 km au nord de Banfora, dans la Comoé, reprochent beaucoup de choses à leur maire Dr Dominique Sourabié. Pour exiger de la tutelle des sanctions, ils ont pris les devants en mettant le maire et son équipe dehors, avec des menaces de mort si il y remettait les pieds.

Cette tension, selon les manifestants, émane, entre autre, de la volonté de ces derniers de voir le maire abandonné son projet de  destruction d’un verger pour construire une école.

Les frondeurs, menés par le mouvement «Citoyen y’en a marre», ont précédé, après une marche, à la  fermeture les locaux de la mairie le vendredi 3 novembre 2017.

En changeant les serrures de la porte centrale de la mairie,  les frondeurs, selon Ousmane Hébié coordonnateur du mouvement «Citoyen y’en a marre»,  ont mis ainsi à exécution leurs menaces proférées lors de la marche meeting du vendredi 16 juin dernier.

Très déterminés, les manifestants sont restés sourd à la médiation du préfet et des chefs coutumiers.

La gendarmerie de Moussodougou, qui pour la circonstance, a reçu du renfort, a réussi à récupérer les clés des locaux abritant la mairie. Et assure la sécurité des lieux toujours fermés.   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé