Aujourd'hui,
URGENT
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019

POLITIQUE

Suite à la démission du ministre en charge de la Culture, Tahirou Barry, le porte-parole du gouvernement Remis Fulgance Dandjinou a donné, sur le plateau du journal de la RTB, la réaction du gouvernement burkinabè.

Après 22 mois passés à la tête du département de la Culture, le ministre Tahirou Barry a rendu sa démission ce jeudi 26 octobre 2017. Aux dires du ministre Dandjinou, M. Barry a remis sa lettre de démission au chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba et, ce dernier dit prendre acte.

Selon le porte-parole du gouvernement, avec Tahirou Barry, pendant ces 22 mois, ils ont nourrit l’espoir que le peuple burkinabè a hâte de voir à la fin du mandat du président Roch Marc Christian Kaboré les choses évoluées de façon positive. «Donc, le gouvernement prend acte de sa décision» a-t-il dit

A la question de savoir si son départ ne fragilisera pas l’exécutif burkinabè, le ministre de la Communication a laissé entendre qu’au Conseil des ministres du 25 octobre, le désormais ex-ministre de la Culture a proposé des reformes du secteur du tourisme. «Tous les ministres ont apprécié le plan et ont simplement demandé à ce que le plan soit plus synergétique en prenant d’autres paramètres en compte», a martelé M. Dandjinou.

Ce dernier dit être surpris de cette démission parce que, explique-t-il, «nous avons travaillé en harmonie pendant 22 mois, nous avons partagé les ambitions ensembles et nous n’avons eu en aucun moment en Conseil des ministres des éléments qui puissent nous faire penser qu’il y avait à un moment donné des incompréhensions qui auraient puis être crées ou aller jusqu’il y ait des désaccords sur le fondement de la lutte que nous menons à savoir la mise en œuvre du programme du chef de l’Etat à travers le PNDES».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé