Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

POLITIQUE

Suite à la démission du ministre en charge de la Culture, Tahirou Barry, le porte-parole du gouvernement Remis Fulgance Dandjinou a donné, sur le plateau du journal de la RTB, la réaction du gouvernement burkinabè.

Après 22 mois passés à la tête du département de la Culture, le ministre Tahirou Barry a rendu sa démission ce jeudi 26 octobre 2017. Aux dires du ministre Dandjinou, M. Barry a remis sa lettre de démission au chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba et, ce dernier dit prendre acte.

Selon le porte-parole du gouvernement, avec Tahirou Barry, pendant ces 22 mois, ils ont nourrit l’espoir que le peuple burkinabè a hâte de voir à la fin du mandat du président Roch Marc Christian Kaboré les choses évoluées de façon positive. «Donc, le gouvernement prend acte de sa décision» a-t-il dit

A la question de savoir si son départ ne fragilisera pas l’exécutif burkinabè, le ministre de la Communication a laissé entendre qu’au Conseil des ministres du 25 octobre, le désormais ex-ministre de la Culture a proposé des reformes du secteur du tourisme. «Tous les ministres ont apprécié le plan et ont simplement demandé à ce que le plan soit plus synergétique en prenant d’autres paramètres en compte», a martelé M. Dandjinou.

Ce dernier dit être surpris de cette démission parce que, explique-t-il, «nous avons travaillé en harmonie pendant 22 mois, nous avons partagé les ambitions ensembles et nous n’avons eu en aucun moment en Conseil des ministres des éléments qui puissent nous faire penser qu’il y avait à un moment donné des incompréhensions qui auraient puis être crées ou aller jusqu’il y ait des désaccords sur le fondement de la lutte que nous menons à savoir la mise en œuvre du programme du chef de l’Etat à travers le PNDES».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir