Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

Suite à la démission du ministre en charge de la Culture, Tahirou Barry, le porte-parole du gouvernement Remis Fulgance Dandjinou a donné, sur le plateau du journal de la RTB, la réaction du gouvernement burkinabè.

Après 22 mois passés à la tête du département de la Culture, le ministre Tahirou Barry a rendu sa démission ce jeudi 26 octobre 2017. Aux dires du ministre Dandjinou, M. Barry a remis sa lettre de démission au chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba et, ce dernier dit prendre acte.

Selon le porte-parole du gouvernement, avec Tahirou Barry, pendant ces 22 mois, ils ont nourrit l’espoir que le peuple burkinabè a hâte de voir à la fin du mandat du président Roch Marc Christian Kaboré les choses évoluées de façon positive. «Donc, le gouvernement prend acte de sa décision» a-t-il dit

A la question de savoir si son départ ne fragilisera pas l’exécutif burkinabè, le ministre de la Communication a laissé entendre qu’au Conseil des ministres du 25 octobre, le désormais ex-ministre de la Culture a proposé des reformes du secteur du tourisme. «Tous les ministres ont apprécié le plan et ont simplement demandé à ce que le plan soit plus synergétique en prenant d’autres paramètres en compte», a martelé M. Dandjinou.

Ce dernier dit être surpris de cette démission parce que, explique-t-il, «nous avons travaillé en harmonie pendant 22 mois, nous avons partagé les ambitions ensembles et nous n’avons eu en aucun moment en Conseil des ministres des éléments qui puissent nous faire penser qu’il y avait à un moment donné des incompréhensions qui auraient puis être crées ou aller jusqu’il y ait des désaccords sur le fondement de la lutte que nous menons à savoir la mise en œuvre du programme du chef de l’Etat à travers le PNDES».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir