Aujourd'hui,
URGENT
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit
RDC: Joseph Kabila n'exclut pas de se représenter en 2023 (RFI)

POLITIQUE

Le tribunal militaire de Ouagadougou a rejeté une demande de mise en liberté d'office du général Gilbert Diendéré, a appris Fasozine.

Ses avocats, estimant que son mandat de dépôt était expiré depuis le 6 octobre et que, par conséquent, sa détention était arbitraire, ont introduit une demande mi-octobre, rejetée par la justice militaire.

Ex chef d’Etat-major particulier de l’ancien président Blaise Compaoré, le général Gilbert Diendéré est détenu à la Maison d’arrêt et de correction des armées pour sa participation présumée au coup d’état de l’ex Régiment de sécurité présidentiel (RSP) contre les autorités de la transition.

Accusé -entre autres- de «haute trahison», Gilbert Diendéré, considéré comme le vrai patron du RSP, avait alors pris la tête d’un Conseil national pour la démocratie».

Il est aussi inculpé dans le dossier de l’assassinat de l’emblématique chef de la révolution burkinabè, Thomas Sankara. Alors lieutenant, il était l’adjoint de Blaise Compaoré, celui-là même qui avait succédé à Thomas Sankara.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé