Aujourd'hui,
URGENT
Kenya: la Cour suprême valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  

POLITIQUE

Dans ce communiqué, le Regroupement des structures syndicales et associatives des commerçants du Burkina (RSSAC), invite l’ensemble des commerçants du Burkina à vaquer à leurs activités le samedi 21 octobre 2017, jour du meeting annoncé du Cadre d’expression démocratique (CED). Par ailleurs, le RSSAC tiens pour responsables, les organisateurs de cette manifestation pour tous désagréments de leurs activités commerciales.


Nous regroupement des structures syndicales et associatives des commerçants du Burkina, suivons avec un grand intérêt le comportement de certains acteurs de la société civil appelant à des manifestations sans autorisation des autorités compétentes ;

nous profitons de l’occasion pour interpeler l’autorités à la protection et à la sécurisation de nos biens et nos lieux de travail (marchés et yaars, boutiques sur rue etc…) et nous invitions nos camarades commerçants à vaquer à leur occupations sans provocation, parce que nous avons subi beaucoup de pertes de toutes genres, dégâts matériels et financières depuis l’insurrection, au putsch manqué de 2O15 jusqu’aux incendies des différents marchés et aux  attaques terroristes pour ne citer que cela.
Notre préoccupations c’est d’évités toutes perturbations dans notre économie qui a du mal à démarrer.

Nous tiendrons responsables les organisateurs de cette manifestation pour tous désagréments de nos activités commerciales. 
Nous soutenons le gouvernement dans la lutte contre l’insécurité, le terrorisme et la réalisation de son programme national de développement économique et sociale pour la relance de l’économie Burkinabè     

Ont signés membres du regroupement

DABO Moussa                         ILBOUDO Saidou                         NIKIEMA Salifou    

                           ZANGRE Saidou                                SANFO Mahamadou

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir