Aujourd'hui,
URGENT
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)

POLITIQUE

Ce communiqué de presse est relatif à la réunion du Bureau politique national de  l’Union pour le progrès et le changement (UPC), organisée le 14 octobre dernier pour examiner la situation du parti.

«Les membres du Bureau politique national de l’Union pour le Progrès et le Changement (BPN/UPC) se sont réunis en session extraordinaire le samedi 14 octobre 2017 à Ouagadougou pour échanger sur la situation politique que traverse leur parti. Ils ont reçu, de la direction du parti des informations sur la genèse de la crise, son évolution et les actions menées pour sa résolution.

Le Bureau politique national a:

-    exprimé à l’unanimité sa désapprobation face à l’action des députés frondeurs qui n’ont saisi  ni leur groupe parlementaire ni  le BPN dont ils sont membres en vue d’une discussion interne ;

-    affirmé sa ferme opposition à la création d'un second groupe parlementaire dans le même parti UPC au sein de l'Assemblée Nationale du Burkina Faso.

Le Bureau politique national a salué la main tendue du président du parti aux députés démissionnaires et les invite à regagner dans les meilleurs délais le seul groupe parlementaire du parti en vue de la poursuite du combat parlementaire pour le mieux-être des populations qui les ont mandatés ;

Le BPN considère que tout refus de réintégrer le groupe parlementaire UPC est un acte de démission de fait du parti et en tirera toutes les conséquences de droit qui en découleront.

L'UPC réaffirme son attachement aux valeurs républicaines  et démocratiques.

Le parti UPC reste et restera un et indivisible, plus grand et plus fort.

Débutée à 9 heures, la session a pris fin à 12 heures 35 minutes.»

Fait à Ouagadougou, le 14 octobre 2017
Pour le BPN
Le Secrétariat national à l’information
et à la Communication

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir