Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie

POLITIQUE

Ce communiqué de presse est relatif à la réunion du Bureau politique national de  l’Union pour le progrès et le changement (UPC), organisée le 14 octobre dernier pour examiner la situation du parti.

«Les membres du Bureau politique national de l’Union pour le Progrès et le Changement (BPN/UPC) se sont réunis en session extraordinaire le samedi 14 octobre 2017 à Ouagadougou pour échanger sur la situation politique que traverse leur parti. Ils ont reçu, de la direction du parti des informations sur la genèse de la crise, son évolution et les actions menées pour sa résolution.

Le Bureau politique national a:

-    exprimé à l’unanimité sa désapprobation face à l’action des députés frondeurs qui n’ont saisi  ni leur groupe parlementaire ni  le BPN dont ils sont membres en vue d’une discussion interne ;

-    affirmé sa ferme opposition à la création d'un second groupe parlementaire dans le même parti UPC au sein de l'Assemblée Nationale du Burkina Faso.

Le Bureau politique national a salué la main tendue du président du parti aux députés démissionnaires et les invite à regagner dans les meilleurs délais le seul groupe parlementaire du parti en vue de la poursuite du combat parlementaire pour le mieux-être des populations qui les ont mandatés ;

Le BPN considère que tout refus de réintégrer le groupe parlementaire UPC est un acte de démission de fait du parti et en tirera toutes les conséquences de droit qui en découleront.

L'UPC réaffirme son attachement aux valeurs républicaines  et démocratiques.

Le parti UPC reste et restera un et indivisible, plus grand et plus fort.

Débutée à 9 heures, la session a pris fin à 12 heures 35 minutes.»

Fait à Ouagadougou, le 14 octobre 2017
Pour le BPN
Le Secrétariat national à l’information
et à la Communication

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé