Aujourd'hui,
URGENT
Football: le Maroc officialise sa candidature pour l'organisation de la Coupe du monde de 2026
Burkina: la Fondation Bill & Melinda Gates va investir près de 24 milliards de F CFA dans le secteur de la santé(Melinda Gates)
Coopération: La Suède offre au Burkina 102 milliards de FCFA pour la consolidation de la démocratie sur la période 2018-2022 
Kenya: des ingénieurs de l'université de Nairobi mettent en place le premier satellite du Kenya, qui sera lancé dans deux mois.
Burkina: le prix de "vente maximum"du décodeur ou adaptateur de base  TNT  fixé à 10 000 FCFA à Ouagadougou et Bobo (ministère du commerce)
Musique: décès à 78 ans de la légende sud-africaine du jazz, le trompettiste Hugh Masekela (RFI)
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.

POLITIQUE

Depuis le début de la crise au sein du groupe parlementaire de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), des militants du parti, très remontés contre les députés démissionnaires, rendent des visites inopinées à ces derniers à leurs domiciles, pour leur signifier leur mécontentement. Ceci est un communiqué du président de l'UPC, Zéphirin Diabré qui invite les uns et les autres au calme.


Militants et sympathisants de l’UPC, Citoyens burkinabè,

Depuis le début de la crise au sein du Groupe parlementaire UPC, il m’a été donné de constater que des militants de notre parti, très remontés contre les députés démissionnaires, rendent visite à ces derniers à leurs domiciles, pour leur signifier leur mécontentement.
Je comprends parfaitement cette colère des militants qui, par leur engagement, leur travail de mobilisation et leurs contributions financières, sont à la base de la promotion des élus, et qui, dans les circonstances actuelles, se sentent floués. Toutefois, il me parait important de souligner que toute interaction entre un militant UPC et son élu doit toujours se faire dans la courtoisie, le dialogue et le respect des lois de la république.

J’invite donc les uns et les autres à éviter toute violence, qu’elle soit physique, morale ou verbale, à l’endroit des démissionnaires.
Je rappelle que l’UPC est un parti républicain qui a toujours montré son attachement à la paix et à la légalité. Il l’a amplement démontré dans des moments historiques de notre pays, comme lors des péripéties politiques ayant conduit à l’insurrection populaire d’octobre 2014.

En ces moments très sensibles, faisons en sorte que l’esprit de paix qui a toujours caractérisé la démarche du parti soit préservé.

Ouagadougou, le 11 octobre 2017
Le Président de l’UPC
Zéphirin DIABRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

La hausse de la taxe sur le tabac de 30 à 45 % peut-elle aider à lutter efficacement contre le tabagisme au Burkina Faso?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé