Aujourd'hui,
URGENT
Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15%
Etats-Unis: la commission judiciaire valide l'acte d'accusation de destitution de Donald Trump
Justice: 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya
Justice: les acteurs demandent à la France de clarifier sa position sur l'extradition de François Compaoré dans l'affaire Norbert Zongo
Burkina: au moins 15 terroristes neutralisés, une base démantelée, et de l’armement saisi à Kompienga dans la Région de l'Est
Gaoua: une tonne de denrées périmées saisie par la police
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)

POLITIQUE

La deuxième convention nationale des jeunes du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) s’est tenue les 6 et 7 octobre 2017 à Ouagadougou. C’est autour du thème «Employabilité des jeunes par l’auto-emploi, quelle contribution de la jeunesse du MPP ?», que les discussions ont été menées. Au sortir de ce rendez-vous, c’est avec un sentiment du devoir accompli que les participants ont rendu les conclusions des travaux. Lesquelles conclusions font état de motions, recommandations et résolutions. 



La jeunesse du MPP, entend bien jouer sa partition en vue «d’accompagner leur camarade Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso, dans sa politique de transformation du Burkina». Ces propos de Bachir Ouédraogo, président du comité d’organisation, sonnent comme la principale résolution prise à l’issu des travaux ayant durés 48 heures.

C’est environ 3.000 participants venus des 45 provinces du Burkina et même des sections du parti de la diaspora (Côte d’Ivoire, Congo, Canada…) qui ont pris part à cette rencontre. Ce fut l’occasion de mener la réflexion afin de tenter de trouver des solutions aux questions liées à l’emploi des jeunes. D’où «Employabilité des jeunes par l’auto-emploi, quelle contribution de la jeunesse MPP ?» comme thème principal de ladite convention. Ce sont en tout, 11 sous-thèmes qui ont développés en guise d’apporter des éclaircissements sur ces préoccupations.

Au cours de la cérémonie de clôture intervenue le samedi 7 octobre 2017, au palais des ports de Ouaga 2000, les participants ont non seulement pris des résolutions mais en ont profité pour formuler des recommandations à leurs responsables politiques. Ainsi, au titre des recommandations, la jeunesse du MPP, demande à «restructurer l’ANPE pour une réponse plus adaptée ; augmenter les fonds d’appui alloués aux jeunes à la sortie de leurs formations ; prévoir des exonérations de certaines taxes pour réduire le coût à l’entrepreneuriat ; former les jeunes des zones rurales aux techniques modernes de production et d’utilisation des nouvelles technologies dans les secteurs agro-sylvio-pastoral, halieutique et fauniques…»
 
Pour le président de l’Assemblée Nationale, Alassane Sakandé, parrain de la convention de la jeunesse du MPP, au vu du bon déroulement des travaux, il y a de quoi exprimer sa satisfaction à l’endroit de cette jeunesse, qu’il qualifie de mature. C’est en cela qu’il a tenu à saluer «la maturité politique d’une jeunesse intrépide et engagée. Vous n’avez ménagé aucun effort pour la réussite de cette convention, notre convention. Dans cette dynamique les camarades ont fait part de leur détermination à poursuivre le changement déjà opéré à travers l’application effective du programme du président Roch Marc Christian Kaboré. Jeunesse débout du MPP, faisons le pari d’écrire avec le peuple une nouvelle page de notre histoire». 
 
Par ailleurs, pour l’ensemble des participants, la thématique sur laquelle ont porté les échanges constituerait un engagement, visant à résoudre la question récurrente du chômage des jeunes. En attendant, ces conclusions feront l’objet d’un document, qui lui sera remis aux premiers responsables du parti « du soleil levant », afin d’une meilleure prise en compte des recommandations formulées par la jeunesse militante du MPP.  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé