Aujourd'hui,
URGENT
Football: Le RCK éliminé de la ligue africaine des champions après sa défaite 2 à 0 à Libreville
Football: L’EFO éliminé de la Coupe de la Confédération après sa défaite 1 à 0 contre l’Olympic Star FC du Burundi
Burkina: le journaliste Mahamadi Tiegna nommé directeur général des Editions Sidwaya (Conseil des ministres)
Burkina: Le journaliste Pascal Yemboini Thiombiano nommé  directeur général de la radiodiffusion télévision du Burkina (Conseil des ministr
Mali: deux soldats français tués et un blessé dans l'explosion d'une mine artisanale (RFI)
Nécro: Idrissa Ouédraogo décoré Grand officier de l'Ordre national à titre posthume avant d'être inhumé ce mardi 20 février
Bobo Dioulasso: deux morts dans l’éboulement d’une mine à Borodougou (Oméga Fm)
Burkina: 620 394 personnes seront en situation d'urgence alimentaire de juin à août 2018 (Sonagess) 
Putsch manqué: Le MBDHP souhaite que le procès se déroule dans la transparence et la rigueur (Responsable)
Pétanque: les Etalons remportent le tournoi international Mbarakou Baby de Kayes au Mali (AIB)

POLITIQUE

A l’occasion de la rentrée politique du parti le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Simon Compaoré, 1er vice-président du parti, est revenu sur les récentes déclarations de Pascal Zaïda, coordonnateur du Cadre d’expression démocratique (CED) visant à tenir son meeting du 21 octobre 2017 «avec ou sans autorisation». Simon Compaoré a indiqué par ailleurs, que le dossier du juge d’instruction sur le putsch manqué du 15 octobre 2015 sera connu par la chambre criminelle ce 6 octobre 2017.


Abordant le sujet, le ministre d’Etat Simon Compaoré fait remarquer qu’il est irresponsable de lier le démantèlement d’une soldatesque aux  agressions lâches, barbares et effrénées» d’un peuple laborieux. Simon Compaoré dit ne pas comprendre que pendant que la justice est à l’œuvre afin que justice soit rendue au peuple meurtri, que des personnes veuillent empêcher cela. Les dernières sorties médiatiques, notamment celle de Pascal Zaïda, en est une preuve palpable selon M. Compaoré.

«Les choses sont claires maintenant puisque des gens reconnaissent que ce sont eux qui sortaient pour aller dans le désert rencontrer les djihadistes. Nous avons des informations et c’est pour cela qu’il ne faut pas exclure qu’il s’agit de manigances», affirme Simon Compaoré. Il ajoute que le gouvernement va mieux s’organiser, s’outiller et mieux apporter la réplique.

A propos de la sortie médiatique de Pascal Zaïda, le ministre d’Etat estime que c’est de la provocation. «Pascal Zaïda représente quoi pour défier l’autorité de l’Etat ? Il se trompe éperdument et ceux qui l’encouragent à le faire, assureront les responsabilités», a martelé Simon Compaoré. Et de conclure que «le peuple burkinabè ne pactisera jamais avec le diable et ses suppôts au risque de trahir la mémoire de ses martyrs».
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir