Aujourd'hui,
URGENT
Egypte: au moins 235 personnes ont été tuées et 109 autres blessées dans un attentat contre une mosquée du Nord-Sinaï 
Zimbabwe: Emmerson Mnangagwa (vice-président) succède officiellement à Robert Mugabe
Classement Fifa: Les Étalons du Burkina 6e en Afrique et 44e dans le monde 
Burkina: la production céréalière prévisionnelle de la campagne agricole 2017-2018 estimée à 4 552 273 tonnes.
Burkina: la production céréalière en baisse de 0,32% par rapport à la campagne agricole précédente.
Burkina: la production céréalière en baisse de 1,01% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. 
Burkina: les productions céréalières prévisionnelles rapportées aux besoins de consommation font ressortir un déficit brut de 72 677 tonnes
Campagne agricole: près de 3 millions de Burkinabè seront en situation d'urgence alimentaire
La Haye: Ratko Mladić condamné à la prison à perpétuité
Campagne agricole: 17 provinces déficitaires (Conseil des ministres)

POLITIQUE

Une délégation de l’Union nationale des femmes (UNF) de l’UPC est allée rencontrer un groupement de femmes du secteur 3 de Ouahigouya, le samedi 30 septembre 2017. La délégation conduite par la présidente de l’UNF, l’honorable Henriette ZOUMBARE, voulait connaître le groupement et ses activités, et présenter l’UPC aux membres.

A leur arrivée dans la cité de Naaba KANGO, la délégation de l’UNF s’est rendue au palais du Baloum NAABA, ministre du Roi du Yatenga, pour une visite de courtoisie. Le Baloum est par ailleurs le Coordonnateur régional de l’UPC dans le Nord. Les échanges ont été des plus cordiales, en présence de toute la cour du chef.

Après cette visite, direction le secteur 3, où les femmes membres du groupement Téga-Wendé sont sorties nombreuses pour la rencontre. A l’issue d’une présentation des membres de la délégation et de celles du bureau de Téga-Wendé, Mme Henriette ZOUMBARE a fait un rappel historique de l’UPC, et partagé avec les femmes les valeurs si chères au parti du lion. Elle a ensuite évoqué la nécessité pour les femmes de s’engager davantage en politique. «Les femmes sont les mieux placées pour défendre la cause féminine», a-t-elle laissé entendre.  En Outre elle a affirmé qu’à l’UPC, la politique est conçue comme un instrument de développement et non d’asservissement de la femme.

Tour à tour, les membres de la délégation ont exhorté les femmes à s'impliquer dans la vie publique par leur engagement dans le parti du vrai changement. Elles ont rappelé que la faculté de la femme à gérer la famille peut concourir à la bonne gestion de la cité.

A leur tour, les femmes du Groupement Téga-Wendé ont donné leur lecture de l’engagement politique de la femme et partagé leurs expériences politiques jalonnées de déception et d'insatisfaction. Pour elles, malgré les multiples engagements et les promesses de changement, rien n’a véritablement bougé. Au contraire, ont-elles soutenu, les conditions de vie des femmes et des citoyens en général se dégradent de jour en jour.

Les femmes de Téga-Wendé ont aussi présenté leur activité principale, à savoir le décorticage d’arachides. Elles ont fait part à leurs hôtes des difficultés qu’elles rencontrent.
La délégation a prodigué des conseils au groupement, pour lui permettre de mieux s’organiser et assurer l’autonomie de ses membres.

A l’issue de deux heures d’échanges, les femmes ont remercié la direction du parti à travers l'UNF et pris l'engagement d'adhérer à l’UPC. Elles ont promis d'entreprendre les démarches auprès des structures habilitées, avec l'appui de la sous-section UPC, pour développer leur activité génératrice de revenus.

Le Secrétariat national à l’information et à la communication de l’UPC

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir