Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

POLITIQUE

Younoussa Sanfo est officiellement installé dans ses fonctions de président par intérim du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) par la secrétaire générale de la présidence du Faso, Désirée Chantal Boni/Nignan, ce matin du 29 septembre 2017. Nommé par arrêté du président du Faso, du 13 septembre 2017, Monsieur Sanfo remplace le professeur Benoît G. Kambou qui a passé environ 20 mois à la tête de l’institution avant de remettre sa démission au président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Le président sortant le Pr Benoît G. Kambou, avant souhaiter bon vent à son successeur a souhaité «une redynamisation des commissions, une plus grande disponibilité des conseillers, la fixation d’une date butoir pour la réception des nouveaux dossiers et un temps d’introspection pour éviter à l’institution une nouvelle crise.»

Quant au président par intérim, il a félicité le Pr Kambou pour «la hauteur d’esprit dont il a fait preuve, en mettant en avant l’intérêt supérieur de l’institution HCRUN et celui de la nation». Selon lui, en effet, aucun mot déplacé n’a été décelé de sa part durant toute la période transitoire. Il voudrait compter sur le Pr Kambou comme personne ressource, afin de poursuivre l’œuvre de réconciliation au Burkina Faso.

Il marque sa détermination à mener à bien la tâche qui lui est confiée et dit compter sur la collaboration de tous les conseillers et du personnel administratif.

La secrétaire générale a au nom du président du Faso, félicité le président sortant pour ce qu’il a pu apporter comme contribution au processus de réconciliation et a souhaité que le président par Intérim puisse vivement continuer cette œuvre tout en assurant la permanence du HCRUN en attendant l’arrivée d’un nouveau président.

DCRP/HCRUN

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé