Aujourd'hui,
URGENT
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)

POLITIQUE

Younoussa Sanfo est officiellement installé dans ses fonctions de président par intérim du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) par la secrétaire générale de la présidence du Faso, Désirée Chantal Boni/Nignan, ce matin du 29 septembre 2017. Nommé par arrêté du président du Faso, du 13 septembre 2017, Monsieur Sanfo remplace le professeur Benoît G. Kambou qui a passé environ 20 mois à la tête de l’institution avant de remettre sa démission au président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.

Le président sortant le Pr Benoît G. Kambou, avant souhaiter bon vent à son successeur a souhaité «une redynamisation des commissions, une plus grande disponibilité des conseillers, la fixation d’une date butoir pour la réception des nouveaux dossiers et un temps d’introspection pour éviter à l’institution une nouvelle crise.»

Quant au président par intérim, il a félicité le Pr Kambou pour «la hauteur d’esprit dont il a fait preuve, en mettant en avant l’intérêt supérieur de l’institution HCRUN et celui de la nation». Selon lui, en effet, aucun mot déplacé n’a été décelé de sa part durant toute la période transitoire. Il voudrait compter sur le Pr Kambou comme personne ressource, afin de poursuivre l’œuvre de réconciliation au Burkina Faso.

Il marque sa détermination à mener à bien la tâche qui lui est confiée et dit compter sur la collaboration de tous les conseillers et du personnel administratif.

La secrétaire générale a au nom du président du Faso, félicité le président sortant pour ce qu’il a pu apporter comme contribution au processus de réconciliation et a souhaité que le président par Intérim puisse vivement continuer cette œuvre tout en assurant la permanence du HCRUN en attendant l’arrivée d’un nouveau président.

DCRP/HCRUN

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé