Aujourd'hui,
URGENT
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti
Burkina: près de 25 000 réfugiés bénéficient de l’asile (HCR)
HCR: 68,5 millions de personnes déracinées dans le monde à la fin 2017 (Rapport)
Côte d’Ivoire: une pluie diluvienne fait au moins 10 morts dans plusieurs quartiers d’Abidjan (AIB)
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)

POLITIQUE

Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Madame Michaëlle JEAN a été reçue en audience par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE le jeudi 21 septembre 2017 à New York. La patronne de l’OIF est venue aborder avec le chef de l’Etat, la question de la mobilisation des ressources pour l’opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel.

Selon Madame Michaëlle JEAN qui s’exprimait à l’issue de son entretien, « la mobilisation en faveur de la force multinationale de lutte contre le terrorisme est au cœur des priorités de l’Organisation internationale de la francophonie ».

L’OIF veut s’assurer que la communauté internationale comprenne que l’enjeu de l’opérationnalisation de cette force n’est pas seulement pour « la sécurité des pays du G5 Sahel comme le Burkina Faso, ou encore d’une sous-région ou d’un continent, mais un enjeu de sécurité mondiale ».

« Avec les chefs d’Etat des pays du G5 Sahel dont l’OIF est partenaire, a-t-elle-poursuivi, nous avons convenu d’une stratégie pour convaincre, pour persuader, pour faire en sorte que très vite, les moyens techniques et financiers soient rassemblés pour que cette force puisse vraiment venir en renfort pour ce combat extrêmement important dans la lutte contre ces organisations criminelles et terroristes, contre la déstabilisation des pays de la région, pour permettre aux populations de s’engager sur la voie du développement en toute quiétude et avec une stabilité réelle qui permettra vraiment l’essor de ces pays ».

En terme d’appui à la force conjointe du G5 Sahel, Madame Michaëlle JEAN a dit que « l’OIF apporte tout un dispositif pour soutenir les centres d’éveil, les centres de collette des données, les centres d’analyse et de renseignement qui sont émergents dans les pays du G5 Sahel ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir