Aujourd'hui,
URGENT
Banfora: 5 personnes -dont trois 3 de la même famille- tuées par la foudre à Tengrela, le dimanche 23 septembre 2018 (AIB). 
Burkina: Yacouba Sawadogo, 78 ans, a reçu lundi 24 septembre le prix Right Livelihood, également appelé prix nobel alternatif(Oméga Fm)
Burkina: chaque député va contribuer à hauteur d'un million de F CFA pour lutter contre le terrorisme
Soum: trois gendarmes tués dans une embuscade dans la zone de la mine d'or d'Inata
Soum: trois personnes dont le fils du responsable de la mine d'or d'Inata enlevées par des hommes armés non identifiés
Burkina: le Laboratoire énergies renouvelables et efficacité énergétique, a mis au point, du charbon à base de tourteaux d’anacarde (AIB)
Bénin: le gouvernement recule sur la hausse du prix d'internet
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)

POLITIQUE

Il s’est tenu ce samedi au siège du Congrès pour le progrès et la démocratie (CDP) du Houet, une cérémonie de réconciliation entre le président du groupe parlementaire CDP, le député Alfred Sanou, et l’ex maire de Bobo-Dioulasso, Salia Sanou.

A l’origine de cette réconciliation, des jeunes militants soucieux de la cohésion au sein de l’ex-parti au pouvoir. Le rapprochement entre ces deux personnalités du CDP  vient mettre fin à plusieurs années d’incompréhension, de méfiance et de conflit entre les camardes divisés en deux camps révèle un militant.

Du reste, Salia Sanou croit savoir que des militants, se réclamant de l’un ou de l’autre clan, posent des actes qui rendent la cohabitation difficile au sein de la coordination provinciale du parti dans le Houet.

Pour leur part, Salia Sanou et Alfred Sanou jurent qu’en réalité, rien ne les oppose. Mieux, l’un n’entreprend rien sans en référer à l’autre.  Cependant, précise le député Alfred Sanou, une réconciliation ne se refuse pas. Avant d’ajouter : «Au nom de tous ceux qui se disent de mon clan, or en fait je n’ai pas de clan, je présente des excuses à tout le monde».

«Nous ne sommes ni ange, ni démon», affirme pour sa part Salia Sanou. Avant d’ajouter que «la cohésion est indispensable pour la reconquête du pouvoir. Les militants du CDP doivent suivent l’exemple du sommet en se réconciliant également.»

L’ex maire de la ville de Bobo-Dioulasso, Salia Sanou, reste convaincu qu’unie, l’actuelle opposition reviendra au pouvoir en 2020 au Burkina Faso.

C’est la deuxième fois que le député Alfred Sanou et l’ex maire Salia Sanou font la paix des braves. La première cérémonie de réconciliation, du reste plus grandiose, entre ces deux personnalités du CDP, a eu lieu en janvier 2004. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir