Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir
Mozambique: le bilan humain du cyclone «pourrait dépasser les 1000 morts»
Musique: le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure
Mozambique: la ville de Beira terrassée après le passage du cyclone Idai, 73 morts comme bilan provisoire
Golf: le Burkina Faso remporte la « Ryder cup 2019 » devant le Japon
Burkina: Trois morts et des blessés dans l’attentat à la mine dans la Komandjari, Est du pays (AIB)
Pays-Bas: fusillade dans un tramway, au moins un mort plusieurs blessés

POLITIQUE

Le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) par ailleurs Chef de file de l’opposition politique au Burkina (CFOP) est allé rendre une visite de courtoisie au nouveau président de l’Assemblée nationale, Alassane Sakandé, ce vendredi 15 septembre 2017.

Cette visite du CFOP au président de l’AN avait pour objet de féliciter et encourager celui-là même qui a été élu au perchoir de l’hémicycle le 8 septembre dernier en remplacement de Salif Diallo décédé le 19 août. Un devoir républicain pour Zéphirin Diabré qui dit être convaincu que le nouveau président travaillera à trouver la dynamique nécessaire au sein de l’hémicycle de sorte qu’opposition et majorité sachent trouver la formule pour regarder dans la même direction dans l’intérêt supérieur du pays.

A l’occasion, Zéphirin Diabré a confié que l’opposition n’a pas présenté de candidat lors de l’élection du nouveau président de l’Assemblée, parce qu’elle a estimé qu’il n’y avait pas d’opportunité à ouvrir un débat électoral vu les circonstances et qu’il fallait laisser le parti au pouvoir d’assurer la continuité de la charge. «Cela étant, nous sommes toujours dans l’opposition et la majorité est toujours présente. Chacun continuera de jouer son rôle au-delà de cet évènement ponctuel et cela dans le respect des lois et règlements de la république et avec l’esprit républicain qui a toujours caractérisé le comportement de l’opposition politique burkinabè et mon comportement propre à moi», a laissé entendre M. Diabré à sa sortie d’audience.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé