Aujourd'hui,
URGENT
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde

POLITIQUE

Le président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) par ailleurs Chef de file de l’opposition politique au Burkina (CFOP) est allé rendre une visite de courtoisie au nouveau président de l’Assemblée nationale, Alassane Sakandé, ce vendredi 15 septembre 2017.

Cette visite du CFOP au président de l’AN avait pour objet de féliciter et encourager celui-là même qui a été élu au perchoir de l’hémicycle le 8 septembre dernier en remplacement de Salif Diallo décédé le 19 août. Un devoir républicain pour Zéphirin Diabré qui dit être convaincu que le nouveau président travaillera à trouver la dynamique nécessaire au sein de l’hémicycle de sorte qu’opposition et majorité sachent trouver la formule pour regarder dans la même direction dans l’intérêt supérieur du pays.

A l’occasion, Zéphirin Diabré a confié que l’opposition n’a pas présenté de candidat lors de l’élection du nouveau président de l’Assemblée, parce qu’elle a estimé qu’il n’y avait pas d’opportunité à ouvrir un débat électoral vu les circonstances et qu’il fallait laisser le parti au pouvoir d’assurer la continuité de la charge. «Cela étant, nous sommes toujours dans l’opposition et la majorité est toujours présente. Chacun continuera de jouer son rôle au-delà de cet évènement ponctuel et cela dans le respect des lois et règlements de la république et avec l’esprit républicain qui a toujours caractérisé le comportement de l’opposition politique burkinabè et mon comportement propre à moi», a laissé entendre M. Diabré à sa sortie d’audience.
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé