Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

POLITIQUE

Le président français, Emmanuel Macron, a annoncé ce mardi qu'il se rendrait prochainement dans la capitale du Burkina Faso, notamment pour parler de la crise migratoire.

Le président français  a annoncé mardi qu'il se rendrait «prochainement" à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, dans le cadre de ses efforts diplomatiques pour créer un «axe intégré entre Afrique, Méditerranée, et Europe», notamment sur la crise migratoire, rapporte Europe 1. Emmanuel Macron s’exprimait à l'Elysée alors qu'il livrait les grandes lignes de sa politique étrangère lors du traditionnel discours du chef de l’État français aux 170 ambassadeurs de France dans le monde.

«L'Afrique n'est pas seulement le continent des crises, c'est un continent d'avenir, nous ne pouvons pas le laisser seul (…) Je me rendrai prochainement à Ouagadougou (à la mi-novembre probablement, NDLR) pour porter ce message», annonce M. Macron. Le journal Le Monde pour sa part croit savoir que dans la capitale burkinabè, Emmanuel Macron va prononcer un discours dessinant les grandes lignes de la politique française en Afrique.

Lundi 28 août, un mini-sommet Europe-Afrique organisé à Paris sur la crise migratoire a débouché sur une feuille de route visant à renforcer le soutien aux pays africains qui, tels le Niger et le Tchad, pourraient servir de "hotspots". Les dirigeants européens proposent, entre autres solutions, d’identifier les réfugiés «dès le territoire africain».

Il s’agit de lancer la procédure d'asile en Afrique, «dans des zones identifiées, pleinement sûres, au Niger et au Tchad». L'identification des candidats éligibles à l'asile se fera «sur des listes fermées» du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et concernera «des migrants d'ores et déjà identifiés par le HCR et résidant dans ces pays de passage», précise le chef de l'État français.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir