Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

POLITIQUE

Michel Kafando, président de la transition au Burkina Faso, est arrivé mardi à Bujumbura dans un contexte marqué par une dégradation des relations entre le Burundi et l'Organisation des Nations Unies.



« Il s'agit d'une visite protocolaire, car le nouvel envoyé spécial vient pour rencontrer et faire connaissance avec le président Pierre Nkurunziza, se présenter pour un premier contact », a annoncé une source onusienne, ajoutant que « M. Kafando doit rencontrer le ministre burundais des Relations extérieures, Alain-Aimé Nyamitwe, demain (mercredi), avant de rencontrer le président Nkurunziza jeudi matin probablement.»

L'envoyé spécial de l'ONU se rendra ensuite en Tanzanie où une rencontre est prévue avec l'ancien président Benjamin Mkapa, le facilitateur dans la crise burundaise. Michel Kafando se rendra également à Kampala, pour discuter avec le médiateur principal, le président ougandais Yoweri Museveni.

Le Burundi est en proie à une crise politique émaillée de violences depuis la candidature en avril 2015 du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat controversé et sa réélection en juillet de la même année.
 
Le prédécesseur de M. Kafando, Jamal Benomar, qui occupait ce poste depuis novembre 2015, était très critiqué par le gouvernement burundais, qui avait même réclamé sa démission.

Source: AFP/BBC

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir