Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

POLITIQUE

Le tribunal administratif de Bobo-Dioulasso a validé, le vendredi 23 juin 2017,  l’élection du maire de Dandé, déboutant ainsi le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Le parti au pouvoir avait introduit un recours en annulation dirigé contre le haut-commissaire de la province du Houet et le préfet de Dandé, accusés d’avoir expulsé des conseillers avant le vote du maire le 14 juin dernier. Des accusations que les plaignants n’ont pas confirmées à l’audience.


Tout est parti de l’entêtement de certains conseillers municipaux issus des rangs du MPP de faire respecter à la lettre les directives de leur formation politique. Effet, le mercredi 14 juin 2017, à l’ occasion de la mise en place de l’exécutif local à Dandé,  le candidat pré positionné par le parti au pouvoir s’est retrouvé face à un challenger issu des rangs du même parti.

Le doyen d’âge chargé de présider  le bureau de séance, invalide la candidature du challenger au motif qu’elle est contraire à la directive du parti. 
Le Haut-Commissaire du Houet, ainsi que le préfet de Dandé, expliquent au doyen d’âge que tout conseiller peut, s’il le désire, être candidat.

Pour marquer leur désaccord d’avec la volonté de l’autorité administrative de permettre à tout conseiller qui le désire d’être candidat, 9 conseillers, tous issus des rangs du MPP et au nombre desquelles le doyen d’âge ainsi que le candidat pré positionné par le parti au pouvoir, quittent la salle.  Un nouveau bureau d’âge est mise en place et l’élection du maire se déroule avec 11 conseillers sur les 20 que compte le commune de Dandé, la majorité absolue, requise par la loi étant atteinte.

Le challenger, du reste, seul conseiller (MPP) à être resté dans la salle, est élu maire grâce au vote de cinq conseillers de l’ADF/RDA et de cinq conseillers de NTD.   
Quelques jours après le vote, affirme le haut-commissaire du Houet, Kouka Jérémie Ouédraogo, « nous avons reçu un document provenant d’un cabinet d’avocat. Dans le document, il est dit que c’est la MPP qui introduisait un recours en annulation mais leur recours était dirigé contre le haut-commissaire de la province et le préfet du département (Dandé). Et comme motif du recours, les plaignants  accusent les autorités administratives d’avoir expulsé certains conseillers, et interdit l’accès à la salle à des conseillers. En somme, ils nous reprochent d’avoir organisé un scrutin frauduleux »,  a-t-il ajouté.

Curieusement, à l’audience du vendredi 23 juin 2017, les avocats conseils du MPP ont brillé par leur absence, Mais en plus, les plaignants se sont tous rétractés  devant les juges du tribunal administratif. Les conseillers interrogés ont reconnu que le haut-commissaire n’a jamais interdit la salle à quelqu’un. Il n’a jamais expulsé quelqu’un. Au contraire il est venu leur prodiguer des conseils.

Le tribunal a validé les élections et expliqué  aux contestataires des résultats de l’élection du maire à Dandé, qu’ils peuvent saisir le conseil d’état s’ils ne sont pas d’accord avec le verdict rendu par le tribunal administratif.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir