Aujourd'hui,
URGENT
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)

POLITIQUE

Le président de l'Union pour le progrès et le changement (UPC) par ailleurs chef de file de l’Opposition politique au Burkina Faso, Zéphirin Diabré, participe aux travaux du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, en cours à Genève, selon ce communiqué de son parti.


« Le Président de l'Union pour le progrès et le Changement (UPC), M. Zéphirin Diabré, prend part aux travaux de la 35ème session du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU, qui se déroulent actuellement à Genève, Suisse.

Le Président Diabré y prendra la parole ce Mardi 20 Juin 2017 en tant qu'envoyé  de l'Internationale Libérale et du Réseau Libéral Africain (dont il est Vice-Président) pour évoquer la question des droits de l'Homme en République Démocratique du Congo (RDC).

Au nom des deux organisations qui l'ont mandaté, le Président Diabré plaidera pour l’application  intégrale de l'accord politique conclu le 31 décembre 2016 sous les auspices de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), et exigera la mise sur pied d'une commission internationale pour enquêter sur les graves violations des droits de l'homme qui ont cours dans la région du Kasai  où 42 fosses communes ont déjà été découvertes. En outre, il plaidera pour que les Nations Unies assurent la sécurité de l'Opposant Moise Katumbi qui s'apprête à retourner en RDC. »

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir