Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Les activités vont reprendre lundi dans les différents palais de justice du Burkina Faso, selon cette déclaration conjointe des syndicats des magistrats, des greffiers et de la Garde de sécurité pénitentiaire. Sauf à Manga, où le palais de justice avait été saccagé par des manifestants réclamant la libération d’un prisonnier, entrainant la colère des acteurs de la justice qui avaient décrété une première grève de 72 heures, suivie d’un débrayage illimité.  

«Dans deux déclarations datées respectivement des 10 et 14 juin 2017, les syndicats soussignés ont entrepris et maintenu un mouvement de suspension des activités dans les différents palais et établissements pénitentiaires du Burkina Faso en raison de violences multiformes et soutenues dirigées le 08 juin 2017 contre le palais de justice de Manga et ses acteurs.

Aujourd’hui cependant :

1)- Prenant en considération les désagréments multiformes au niveau de toute la population ;
2)- Notant le contenu des échanges entre les syndicats et une délégation gouvernementale ;
3)- Tenant compte, en tout ou en partie, des observations:

- de Son Excellence monsieur le Président du Faso, garant de l’indépendance du pouvoir judiciaire ;
- de monsieur le Président du Conseil constitutionnel ;
- de structures syndicales partenaires;
- de personnes physiques aux approches toujours désintéressées, qu’elles soient ou non favorables à la justice ;

Les syndicats :

-procèdent à la suspension de la mesure d’arrêt des activités dans l’ensemble des palais de justice et établissements pénitentiaires autres que ceux de Manga ;

-invitent donc les acteurs, avec l’exception ci-dessus précisée, à reprendre service le 19 juin 2017 et à assumer avec toute la convenance et le dévouement nécessaire leurs tâches respectives ;

- maintiennent leur entière solidarité avec les acteurs du palais de justice de Manga et  promettent fermement de les accompagner jusqu’à ce que les conditions de reprise soient réunies pour eux ;

-réaffirment l’urgente nécessité d’une meilleure sécurisation des palais de justice et établissements pénitentiaires. »                                       
Ouagadougou, le 17 juin 2017

Le Secrétaire Général du Syndicat  des Magistrats Burkinabè (SMB)
Christophe COMPAORE
Le Secrétaire Général du Syndicat Burkinabè des Magistrats (SBM)
Moriba Traore
Le Secrétaire Général du Syndicat Autonome des Magistrats du Burkina (SAMAB)
Sandaogo Antoine Kabore
Le Secrétaire Général du Syndicat des Greffiers du Burkina (SGB)
Abdoul-Aziz KAFANDO
P/Le Secrétaire Général du Syndicat National des Greffiers (SYNAG)
K.Thierry Martial SOME
P/Le Secrétaire Général du Syndicat National de la Garde de sécurité pénitentiaire (SYNAGSP)
Harouna TARNAGDA